Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation41
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse33
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...13
  • Scolarisation13
  • Développement13
  • 0-6 mois12
  • Allaitement10
  • Shopping10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

« Alors, ça s’est bien passé ? »

10 réponses • 6 min • • 28 Juil 2015

Si par là tu veux savoir si mon bébé et moi avons tous les deux survécu et sommes dans une santé que l’on peut qualifier de correcte, même si moi perso, je pleure à chaque fois que je vais aux toilettes, alors la réponse est oui.

Cela dit, me demander si ça s’est bien passé, je trouve ça un poil réducteur, et pas complètement à la hauteur de mon sacrifice, vois-tu.

« Le niveau de douleur que l’on peut ressentir quand on court un marathon »

C’est ce qu’on m’avait dit lors de mes cours de préparation à l’accouchement, et je m’étais dit « Bon c’est chaud, mais un marathon j’ai déjà fait, ça passe. »

Alors je sais, l’expérience de l’accouchement est personnelle, mais pour le coup franchement, des marathons je t’en enchaîne volontiers deux ou trois si ça peut m’éviter la douleur que j’ai senti ce 1er mai 2014 entre minuit et 4 heures du matin (mon temps au marathon, NDLR, et encore parce que j’ai décidé de mettre fin à tout ça d’un appel à l’anesthésiste). Un marathon ça fait mal, mais pas au point d’hurler, en sanglots, sur la dame qui vient gentiment essayer de te faire un massage pour tenter de soulager ta douleur. Voilà.

Mais à part ça, mon col a fini par se dilater au bout de 12 heures de travail environ. On peut donc dire que ça s’est bien passé ?

« Vous êtes sportive ? Votre périnée est tonique ! »

Ça peut avoir l’air d’un compliment comme ça, mais c’est la remarque qui a précédé « Du coup, bon, on va devoir faire une petite épisiotomie… »

Sur le coup, t’as envie que ça finisse. L’épisiotomie, t’en as entendu parler, tu sais que c’est pas top, mais ma foi s’il faut…

En vrai, l’épisiotomie, c’est vraiment pas top. Et c’est quoi ? Oh, juste une entaille au niveau de ton périnée, et si tu sais pas ce que c’est qu’un périnée, dis-toi qu’avant d’essayer de faire passer un enfant par là, t’utilisais ça dans une autre vie plutôt lors de tes ébats amoureux.

Alors voilà, quand à ma visite post-natale un mois et demi plus tard, la gynécologue m’a dit : « Il va falloir reprendre les rapports sexuels, vous êtes maman, mais vous êtes femme aussi ! Votre accouchement était il y a un mois et demi, ayez une vie normale », j’ai serré un peu les dents. Oui parce que ma cicatrice (qui s’était d’ailleurs infectée, et heureusement que j’avais choisi de faire venir une sage-femme à la maison pour qu’elle s’en rende compte) était encore quand même bien douloureuse à ce moment précis. Et je sais pas si tu veux savoir, mais des rapports sexuels « normaux », où l’on choisira de définir « normaux » par « sans larmes de douleur »,  j’ai commencé à en avoir aux six mois de mon petit. Et je vais être honnête, ça n’a plus jamais été comme avant.

Mais l’épisiotomie s’est bien passée, oui, selon le personnel médical.

Et puis il y a les hémorroïdes.

(J’espère que tu apprécieras l’effort que je mets à y aller crescendo niveau glamour.)

Si tu as la chance de ne pas avoir d’épisiotomie, ou alors une épisiotomie qui ne change rien à ta vie, félicitations. Mais il te reste à passer l’épreuve des hémorroïdes.

Quand tu pousses pour faire sortir ton bébé, il y a beaucoup de choses de ton corps qui s’empressent de se diriger vers la sortie (ton cher petit n’en faisant généralement pas partie). Par exemple, ces petites veines dont tu ignorais presque l’existence et qui d’un coup, transforment ton anus et un truc de la taille d’une boule de billard.

Les hémorroïdes, ça fait mal. Tu vois je te parlais de l’épisiotomie plus haut, il faut savoir, je ne l’ai pas sentie les premiers jours tellement la douleur liée aux hémorroïdes m’empêchait de sentir quoi que ce soit d’autre. Et quand je dis que ça fait mal, il faut comprendre que je n’étais pas en mesure de tenir la position assise durant plusieurs jours.

Mais rien de plus bénin que les hémorroïdes, hein, alors on va juste oublier qu’ils sont apparus (et plus jamais vraiment repartis) et dire que tout s’est bien passé.

La mise en place de l’allaitement.

Tu as peut-être choisi d’allaiter, et tout un tas de gens bien-pensants t’en remercie, mais ton calvaire n’est alors peut-être pas fini. Allaiter, c’est vraiment super pour plein de raisons qui feront l’objet d’un autre article, mais allaiter, ça fait mal. Du moins au début.

Oui je sais, la sage-femme de la préparation à l’accouchement t’as dit que les crevasses n’arrivent qu’en cas de mauvaise position du bébé au sein, et qu’allaiter c’est que du bonheur, pour toi et ton enfant.

Désolée de venir briser tes espérances : c’est faux.

Allaiter, c’est effectivement du bonheur. Mais pas que. Moi j’ai appelé la sage-femme la larme à l’œil et les seins à l’air (pour tenter de faire cicatriser tout ça avant que mon petit ogre n’en redemande), en la suppliant de me dire ce que je faisais de mal pour me retrouver dans cet état de souffrance extrême.

Elle est venue, m’a observée, et m’a dit : « Non madame, ça, ce sont les seins d’un allaitement qui fonctionne ! »

Encore un joli compliment que j’aurais préféré échanger contre un peu d’honnêteté, en gros : « Suporte la douleur et ravale-moi ces larmes, RAS », ou même contre une vraie critique envers ma manière d’allaiter.

Mais c’est comme ça, et apparemment t’es pas la seule : quand tu allaites, la Lanolin ou équivalent vient donc se glisser à la place de ton maquillage dans ton sac à main, et de la même manière que ton bébé aura besoin de manger, toi, tu auras besoin d’appliquer cette crème – quand tu ne seras pas à la recherche d’un rayon de soleil pour y exposer tes précieuses mamelles en mal de cicatrisation.

Mais sinon, mon bébé grandit et grossit : on peut donc dire que la mise en route de l’allaitement s’est bien passée.

PS.

Je sais, je sais. Il y a des accouchements plus dramatiques que d’autres, et le mien n’en fait heureusement pas partie. Ce que je veux dire à travers cet article, c’est que ça n’est pas parce qu’on n’a pas failli y laisser sa peau que ça a été une grosse partie de rigolade. (Et ça peut être bien de t’en souvenir le jour où tu croises une femme qui vient d’accoucher !)

Bon et toi sinon, ton accouchement, ça s’est bien passé ?

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

28 Juil 2015

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. Tutoriel : le choix du prénom – Baby Factory
  2. Top 15 des (bonnes) idées cadeaux de naissance - BF
  3. À vos marques, prêts, feu... accouchez ! – Baby Factory
  4. E

    Elise 14 Mar 2016 - 7:54 Répondre


    Attends, attends…ATTENDS…
    Ça veut dire quoi, ça n’a jamais été comme avant? Étant sportive, tu t’es remusclé le perinée, ça ne change rien?

    (et c’est quoi ces gynécos qui poussent au « devoir conjugal »??)

    • J

      Joana 14 Mar 2016 - 9:20

      Alors oui, j’ai fait la rééducation périnéale, l’abdominale, et tout le tralala (non en fait, juste ces deux-là mais punaise ça prend du temps) mais ça ne fait pas tout. Tu vois quand le bébé passe, ça peut élargir un peu le passage… La rééducation périnéale va remuscler la zone, mais pas resserrer la paroi. Après avec le temps, honnêtement, faut dire que ça s’améliore. Mais c’est pas forcément rapide…
      Et pour ce qui est du devoir conjugal, c’est clair que vu comme ça, c’est encore plus LOL. 😉
  5. E

    Elise 15 Mar 2016 - 1:51 Répondre

    Merci d’avoir répondu, je me suis toujours dit que c’était un mythe du même acabit que si tu couches avec trop de mecs tu t’élargis…
    Le mystère de pourquoi le second bébé passe mieux est aussi résolu du coup.
    C’est hautement appreciable de le savoir à l’avance, et l’avoir en tête au moment de choisir accoutrement voie basse vs césarienne.
  6. L'accouchement, version non censurée – Baby Factory
  7. Six, quatre, trois, deux. Et toi, tu veux combien d'enfants ?
  8. A

    Aurelie 05 Mai 2017 - 9:58 Répondre

    J’avais déjà lu cet article le avant mon accouchement mais maintenant que ma fille a 10 mois ça me fait encore plus rire. Enfin « rire ». Ca me rassure, premier câlin bébé avait 4 mois et c’était pas la teuf. Aux 6 mois cetait mieux. Alors que certaines si remettent 15 jourq après moi je marchais encore en canard en traînant mes mamelles pleines de lait… oulala que de souvenirs hein ahah !
    • J

      Joana 05 Juil 2017 - 11:29

      😂😅

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *