Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation40
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Développement13
  • Scolarisation12
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

À vos marques, prêts, feu… accouchez !

5 réponses • 8 min • • 03 Déc 2015

Oui, la maternité est une période merveilleuse, sourires et gnangnanseries. Aurait-on atterri dans un monde de Bisounours ?

Je suis peut-être misanthrope, mais j’ai un peu de mal à croire que l’arrivée d’un bébé fasse se transformer l’espèce humaine en une bande d’oursons colorés qui sortent des arcs-en-ciel de leur nombril.

Et, il m’est même arrivé de penser que derrière ces voix niaises et sourires béas se cachait quelques fois autre chose. Viens je te raconte.

Mais, c’est la compet’ !

Tu le remarqueras très vite, les gens ont besoin de comparer. Peut-être juste pour se rassurer soi-même, mais ça donne quand même vachement l’impression que le petit bracelet en plastique au poignet ton nouveau-né vient accompagné d’un dossard invisible qu’on te colle sur le dos.

  • Le travail.
    Apparemment, l’idée est d’être celle qui a le plus souffert pour avoir son bébé.
    — « Ça s’est bien passé ? »
    — « Bof, j’ai eu des contraction vraiment insupportables pendant cinq heures, puis… »
    — « Cinq heures ? Moi c’était treize ! »
    — « Le truc c’est que j’ai été déclenchée et … »
    — « Moi aussi !! »
    (Extrait d’une discussion réelle avec une personne réelle de mon entourage.) Je ne sais pas comment un échange comme ça est censé se terminer. Je veux dire, il y a un trophée ? J’ai pas vu, il est où ?
  • « Tu allaites ? »
    Généralement l’une des premières questions auxquelles on a droit. Oui et tu passes en tête de course, non et c’est le groupe des nuls. Alors bien sûr, ça peut venir de l’ami soucieux de la manière dont ta vie va s’organiser à court ou moyen terme d’ailleurs ; les gens bien ça existe. Ça peut aussi venir de celle qui pense que l’allaitement il n’y a que ça de vrai, qui a allaité ses propres enfants jusqu’à leurs 15 ans, et qui va selon le cas, soit attendre de voir en toi sa nouvelle BFBFF (Breast Feeding BFF), soit s’auto-rappeler quelle bonne mère elle a été, elle.
  • Et puis il y a l’autre question : « Il fait ses nuits ? »
    « Il se réveille toutes les quatre heures ? Ah. » (lever du drapeau 5/10). Je ne sais pas dans quel univers cette question est supposée être agréable. Enfin si je sais, dans l’univers des parents dont les bébés font effectivement leurs nuits et qui seront alors ultra-fiers de pouvoir répondre oui sans avoir besoin d’avoir l’air prétentieux (mais en fait si), généralement suivi d’une date hallucinante à laquelle le phénomène a eu lieu pour la première fois. Une fois de plus, ça peut venir d’une personne complètement désintéressée qui s’intéresse tout simplement à la qualité de ton sommeil. Ça peut encore venir de ces parents qui veulent juste s’assurer qu’ils sont bien les meilleurs parents du monde et que personne n’est en train de battre le record du plus jeune bébé à avoir fait ses nuits détenu par leur progéniture.
  • Et je peux continuer : « Il mange bien ? », « Il marche ? », « Il parle ? » Bref tu vois l’idée.

Bon, je suis peut-être un peu de mauvaise foi, très légèrement à cran, et quelque peu sensible. OK.

En même temps, tu veux qu’on en parle, de l’état d’esprit de celle qui passe la moitié de sa journée à se faire vomir dessus (et donc, l’autre à faire des lessives), qui ne peut pas se permettre d’aller pisser sans que l’alarme vivante qu’elle vient d’acquérir donne envie aux voisins d’appeler la DASS, et qui au-delà de ça, se dit qu’elle aurait sans doute mieux fait d’hiberner durant les cinq années qui précèdent l’arrivée de son heureux événement  ?

Permets-moi donc de continuer, merci.

Là où je veux en venir, c’est qu’il n’y a pas de règle : les bébés arrivent au monde tous parfaits et ils se développent tous au rythme qui leur convient. Point. 

Tu vois Einstein, il n’a commencé à parler qu’à trois ans. Bon d’accord, il était peut-être un peu autiste. Mais le truc à retenir, c’est que tous les bébés se développent. Et aussi que c’est au rythme qui leur convient, c’est important quand même.

Ce que tu pourras donc dire la prochaine fois.

Très cher lecteur, sache que je ne doute pas de tes bonnes intentions. Si tu es ici, c’est que tu ne fais sans doute pas partie de ces gens qui posent des questions pour n’en écouter la réponse qu’à moitié et émettre un jugement en silence. Du moins, tu as le bénéfice du doute. Je vais donc te suggérer des alternatives aux interrogations incriminées, histoire que les jeunes parents à qui tu t’adresses en soient complètement convaincus une fois pour toutes.

  • « Ça s’est bien passé ? »
    Déjà, je te renvoie à cet article. Ensuite, si tu poses la question, tu écoutes la réponse en compatissant. La personne a souffert, point. Toi aussi ? Tu m’en vois navrée, mais aujourd’hui, c’est de la nouvelle maman qu’il s’agit. Toi plus ? On peut pas savoir, désolée, merci.
  • Ce qui nous amène à la question de l’allaitement.
    Il n’y a pas d’alternative. À moins que tu ne doutes que ton amie nourrisse son bébé et dans ce cas tu as raison de t’inquiéter, peut-être qu’en fait, ça ne te regarde pas. Il faut savoir, on vit dans un pays ultra pro-allaitement. De manière équivalente, ultra le-lait-maternisé-c’est-le-mal. Donc soit ton amie a fait le choix du lait maternisé et doit sans doute déjà passer son temps à le justifier, soit elle n’a pas réussi à allaiter son enfant alors qu’elle le souhaitait et se sent déjà assez mal sans avoir besoin qu’on lui rappelle cet échec, soit enfin elle l’allaite et en fait, la discussion n’ira pas beaucoup plus loin. Je crois qu’on peut donc juste éviter la question sauf proximité folle.
  • « Il fait ses nuits ? »
    Le truc avec une question oui/ non, c’est que la réponse peut être non. Et donc, quand le bébé dont il est question ne fait pas encore ses nuits, tu peux potentiellement éveiller un sentiment négatif chez les parents, sentiment qu’ils risquent alors de reporter sur leur enfant qui éventuellement perdra en génialitude à leurs yeux – puisque je te le rappelle, tu viens leur suggérer que ceux des autres, eux, dorment. Et ça c’est pas possible, parce que le bébé que tu visites, il est le meilleur bébé pour ses parents, et c’est bien comme ça. (Tu le bâcheras sur le chemin du retour.)
    Tu peux remplacer cette question par « Vous n’êtes pas trop fatigués ? » Pas d’a priori, tu montres de l’intérêt. Classe quoi. Si le bébé fait ses nuits, ils s’empresseront de toute manière sans doute de t’en faire part. Sinon, ils sentiront juste qu’on s’intéresse à eux, ils te raconteront comment ils organisent leurs journées pour compenser leurs mauvaises nuits, et peut-être que même, ils se sentiront de se confier à toi et te dire comment ça ne va pas, en fait. 
  • « Il mange bien ? »
    Voir la question concernant l’allaitement. Aussi, un enfant n’est pas un mauvais enfant parce qu’il ne veut pas de ses purées, un parent n’est pas un mauvais parent parce qu’il n’arrive pas à faire manger de purée à son enfant. Maintenant que ce point est clair, j’aimerais bien comprendre à quoi sert la question à la base.
  • « Il marche ? », « Il parle ? »
    On ne voudrait pas questionner les capacités motrices et communicationnelles de l’enfant, hein, les parents certainement voient déjà un pédiatre dont émettre ce genre de doutes est le boulot. Ton boulot à toi, c’est d’être sympa. Alors pourquoi pas tout simplement : « Qu’est-ce-qu’il fait de nouveau en ce moment ? » 100% positif, tu gagnes à tous les coups !

Bon, j’ai quand même pas dû faire la liste exhaustive des questions qui dérangent, dis-moi celles qui t’ont parfois énervé toi et on essaiera de trouver ensemble ce qui aurait été plus délicat de dire à la place !

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

03 Déc 2015

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. G

    Ginette 03 Déc 2015 - 10:59 Répondre

    MERCI de dire tout haut ce que je pense tout bas! Comme tu dis, soit les gens sont vraiment proches et alors tu sais que c’est plein de bonnes intentions, soit ils ne sont pas intimes et cet toujours pour se gargariser…. Maintenant j’envoie bouler ça me fatigue ce genre de commentaires!
    • J

      Joana 10 Déc 2015 - 12:11

      Merci ! J’ai éprouvé un certain plaisir à écrire ce post… 😉
  2. L

    Lucas3008 04 Avr 2016 - 7:21 Répondre

    Ahh comme je m’y retrouve d’une situation qui date… D’hier en fait ! Bon je sais qu’il n’y avait aucun jugement négatif derrière, plutôt de l’inquiétude mais je pense que toute maman me comprendra mon envie de lui faire manger ses yeux…

    Situation simple, comme tous les dimanches, nous allons chez la grand-mère de chéri. Et là la question fatidique à laquelle tu ne peux pas t’empêcher de « défendre » ton enfant.

    « Est-ce qu’il parle chez toi ? Genre au moins papa et maman ? Parce qu’il ne dit rien et j’ai vu un documentaire justement il y a quelques jours qui parlait de l’autisme, tu sais que c’est un signe ça ? Parce que vois-tu sa cousine qui a trois mois de moins dit pépé, mémé » et j’en passe…

    Bon voilà, peut-être que c’est moi l’alien mais quand on me dit ça, moi maman qui m’inquiète déjà assez du langage de mon fils, j’ai envie de sortir les crocs, et parfois je me dis que c’est limite si je ne mentirai pas pour qu’on nous fiche la paix. Et puis bon, je me rappelle que moi aussi, je suis inquiète pour les mêmes raisons mais que Ô joie, depuis une semaine il nous rabâche sans arrêt « chocolat » (vive pâques !) « toilettes » ou tout un nouveau vocabulaire (parce que oui, j’ai calculé le nombre de mots qu’il dit !) alors certes, ce ne sont pas des « mamie » et « papy » à tout bout de champs comme nos parents/grands-parents aimeraient mais IL PARLE et même si la plupart du temps ça n’est qu’à la maison bon sang on se sent rassurés !

    Je sais qu’au fond, c’était juste de l’inquiétude de la part de grand-maman, et qu’il n’y avait rien de mal, mais que voulez-vous je sors les griffes dès qu’on veut me faire comprendre que mon fils est peut-être différent… PIRE ! Le comparer à sa cousine plus jeune qui elle sait faire plus de choses… Et puis je suis enceinte aussi, les hormones me servent d’excuses ahah !

    Bref j’ai fait un pavé mais tout ça pour dire que parfois les gens manquent de tact et le message qu’ils veulent faire passer n’est pas toujours le même que les propos qu’ils peuvent sortir…

  3. L

    Loïs 10 Avr 2016 - 9:07 Répondre

    Je trouve que les questions que tu proposes à la fin sont super intéressantes, j’aimerais bien faire lire cet article à … Plein de gens 😉
    • J

      Joana 11 Avr 2016 - 9:45

      Un petit partage, l’air de rien…. accompagné de l’article sur les idées cadeaux de naissance… 😀

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.