Baby Factory
La Fabrique.
  • Lifestyle37
  • Éducation35
  • Grossesse34
  • Santé34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement18
  • Les premiers jours14
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Développement11
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde6
  • Couple6
  • Voyage6
  • Activités6
  • Scolarisation5
  • Concours3

baby-clash, crise de couple, ou comment l’arrivée d’un bébé peut tout changer

8 réponses • 7 min • • 12 Mai 2016

Bon allez, soyons oufs, parlons du baby-clash. La crise de couple qui suit l’arrivée de ton bébé.

Le baby-clash, c’est quand un couple heureux et amoureux a un bébé, et que dans les mois qui suivent, les deux protagonistes sont moins heureux et amoureux. En gros.

Pourquoi ça arrive ?

Ça arrive parce qu’un bébé ça prend beaucoup de place. Presque toute la place, en fait. Alors tout le monde est fatigué, on devient plus irritable, plus agressif.

Déjà, les premières semaines, ta maison est un champ de bataille, t’as le temps de rien et tout ton temps est consacré à bébé.

Et puis ensuite, on rentre du travail et monsieur n’a pas lavé le biberon, madame n’a pas sorti les poubelles, et on le fait remarquer avant même de dire « bonjour ». On s’occupe de bébé et moins de soi-même, moins de l’autre aussi. On ne s’intéresse plus à la journée de son conjoint, on ne se demande plus comment il va. On veut passer du temps avec ce bébé qu’on ne voit que furtivement la semaine, alors le weekend se passe toujours à trois, il n’y a plus de restaurant, plus de cinéma. On ne trouve plus sa place dans cette famille toute neuve, on supporte mal les responsabilités, le changement, et la libido de l’un ou de l’autre est parfois un chouïa impactée par la grossesse, l’accouchement, le quotidien aussi.

Et tout cela fait un joli cocktail détonnant : une crise de couple de folie. À base de « je ne suis plus sûr-e de t’aimer », de « je pense qu’il faut qu’on se sépare » et de plein d’autres mots qui transpercent le cœur.

Ça arrive quand ?

Après l’arrivée de bébé. Pas toujours le premier bébé, pas toujours dans les tout premiers mois. En gros il semblerait que ce soit dans les deux ans, globalement.

Et c’est super chaud.

Ça arrive à tout le monde ?

Si tu as autour de toi des couples qui sont ensemble depuis plus de 15 ou 20 ans et qui te disent que JAMAIS ils n’ont fait face à une grosse crise, ils mentent. Je te dis pas ça pour te faire plaisir mais parce qu’aucun couple ne passe sa vie entière ensemble sans que cela n’arrive au moins une fois.

Oublie ce que tu vois d’eux sur Facebook ou sur Instagram, la vie de couple ce n’est pas linéaire, ce sont des hauts et des bas, et c’est pareil pour tout le monde. Juste, tout le monde n’a pas forcément envie de crier sur les toits qu’il a vécu une crise de couple.

Je te le répète : la crise de couple, ça arrive dans TOUS les couples. Je te jure. Même tes parents, même cette collègue mariée depuis 30 ans, même ta copine qui a l’air si épanouie. Raconte-lui ton malheur et tu vas voir, elle va t’avouer qu’il y a 3 ans elle a failli tout envoyer valser tellement elle était perdue.

Tout le monde y passe, et ceux qui s’en sortent ont fait des efforts, et se sont laissé du temps. Et l’arrivée d’un bébé joue un rôle dans la crise dans la grande majorité des cas.

Comment réagir ?

J’ai pas de recette miracle, sinon je serais milliardaire et jamais plus je ne prendrais le RER, tu penses bien.

Ce que je peux te dire, c’est que si la naissance de ton précieux a été un énorme chamboulement et que l’un de vous deux commence à décrocher, j’ai quelques pistes que tu peux explorer puisque tu es au cœur de la crise.

D’abord tu vas arrêter de paniquer. Ça ne va aider personne et, surtout, ça ne va pas donner à personne l’envie de rester : ni à toi, ni à celui d’en face.

Tout est réparable, toujours.

Ensuite tu vas respirer très fort et tu vas te faire à l’idée que le temps est ton ami. Arriver à la crise, que tu t’en sois aperçu ou non, a pris du temps, et il va en falloir pour en sortir également. Ce ne sera pas facile tous les jours mais l’idée la plus improductive serait de prendre tes jambes à ton coup, bébé sous ton bras, et de retourner chez maman. Alors tu te fais violence et tu restes aussi longtemps que tu peux le supporter.

C’est un effort monumental mais tu es là pour sauver ton couple et ta famille, ça en vaut la peine.

Tu vas faire le point sur les reproches qu’il/elle te fait ou sur les reproches que tu fais à votre relation et, dès maintenant-tout-de-suite, tu vas solutionner le problème.

Vous ne faites plus assez l’amour ? Vous n’êtes plus aussi bienveillants qu’avant l’un envers l’autre ? Vous vous disputez tout le temps ? Tous ces problèmes ont des solutions mais il va falloir faire des efforts. Eviter les reproches inutiles par exemple, est simple à mettre en pratique et ça change la vie. Montre-lui, ou montre-toi à toi-même que la situation n’est pas figée, qu’une vie plus jolie est à portée de main. Donc, exit les reproches et bonjour les marques d’affection : un compliment, de l’intérêt, de la douceur (dans ce monde de brutes).

Vis ta vie.

Sors un peu, fais-toi joli(e), profite de ton bébé, et surtout, ne t’enferme pas dans cette situation qui peut vite te faire déprimer très fort : garde en tête que ce n’est qu’un moment de votre vie et que rien n’est joué. On a dit qu’il fallait te prendre le temps de voir où tout cela allait vous mener mais pas qu’il fallait que tu dépérisses (même si la crise de couple, il paraît que c’est plus efficace qu’un régime !).

Aussi, appuie-toi sur ceux qui te comprennent et fuis, pour le moment, les autres.

Ne garde surtout pas ta peine pour toi. Trouve une mère, un ami, une sœur, une copine ou même juste un collègue ou une connaissance qui a vécu un truc similaire, raconte-lui tout, tous les jours s’il le faut, pleure dans ses bras, épuise tes larmes. Quand ça ira mieux tu pourras lui offrir des chocolats, en attendant cette personne va te faire tenir debout parce qu’elle saura quoi te dire. Et si quelqu’un te dit de divorcer, coupe momentanément les ponts, ce n’est pas ce que tu as besoin d’entendre pour l’instant.

Tu dois savoir que nous savons tous à quel point ça fait mal. Nous savons tous que là, tout de suite, tu voudrais creuser un trou et te cacher dedans. Mais comme tu ne peux pas, tu vas te tenir bien droit(e) en attendant que ce mauvais moment passe.

Comme je ne suis pas marabout, je ne te garantis rien, mais ça peut le faire.

Quand du temps aura passé (peut-être quelques semaines ou peut-être quelques mois, y’a pas de règle), tu feras un choix. Rester ou partir. Ce sera devenu évident. Peu importe ce choix, tu le feras posément parce que tu auras tout mis en œuvre pour que ton couple fonctionne.

Et si tu choisis de partir, le fait d’avoir pris ton temps, d’avoir été au bout des choses, rendra ta décision plus supportable.

Juste une dernière chose, un détail presque : tu vas entendre « on ne reste pas ensemble pour les enfants ». C’est vrai. Mais quand ça vacille, ils sont ce qui va te rendre fort(e) et te pousser à te battre. Ils sont ta force et ta faiblesse : leur présence rend la situation plus grave, plus périlleuse car leur vie à eux aussi est impactée, mais c’est justement cette gravité qui va te donner du courage.

Alors tu fonces et tu verras… ça va aller.

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

12 Mai 2016

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. Q

    Quatre enfants 12 Mai 2016 - 9:44 Répondre

    Un article nécessaire. Merci de partager ces mots, qui je pense feront écho chez tous les parents.
    • J

      Juliette 17 Mai 2016 - 9:51

      Je pense comme toi que la plupart des parents passent par là… et que ça aide de le savoir !
  2. M

    Mémento Eve 12 Mai 2016 - 11:38 Répondre

    L’article qui tombe à pic. Je confirme tous les couples y passent! Nous on est en plein dedans peut-être proche de la sortie mais tout peut rebasculer d’un coup. La communication se résumait à des reproches. Où nous a bassiné avec des « vous n’êtes pas que des parents » résultat on ne faisait plus rien ensemble. Puis vient le moment où à peine tu ouvres la bouche et l’autre t’garesse. On s’est posé et on a parlé longtemps très longtemps. Heureusement notre fils dormait. Beaucopup de chose se sont dites. Depuis, quand ça va pas on prend le recul avant de s’eciter tout de suite. Mon reproche vaut-il vraiment le coup? Pour ma part, je me sens plus forte et encore plus heureuse à ses côtés aujourd’hui après ces crises énormes qu’avant où tout était rose.
    • J

      Juliette 17 Mai 2016 - 9:47

      Tout ne peut effectivement pas rester tout rose éternellement, malheureusement. Mais l’important c’est de surtout ne pas réagir précipitamment, de prendre le temps de voir ce qui peut être arranger, d’essayer et de pouvoir faire des choix sans regret. Comme tu le dis, beaucoup discuter et tenter de prendre du recul, surtout !
  3. I

    Illiade 24 Mai 2016 - 9:42 Répondre

    Merci pour cet article. L’arrivée d’un bébé est tres clairement matière a crise de couple. bien naif celui qui pense passer au travers. En meme temps quoi de plus logique ? On a beau se connaitre depuis longtemps, etre hyper proche, il y a des choses que l’on n’a jamais vécu, où on ne se sait meme pas ce que l’on va ressentir soi-meme.
    On fait tous le pari que son compagnon evoluera à peu près avec la meme vision de la vie que nous-meme.
    Evidemment, cet ajustement de l’un comme de l’autre ne peux se faire que grace a une bonne communication (et pas mal de lacher prise et de patience 😉 )
    Mais ca vaut le coup de se lancer 😀
    • J

      Juliette 25 Mai 2016 - 10:53

      Le lâcher prise et la patience ! Et aussi beaucoup de recul et de compromis ! C’est difficile pour tout le monde, mais comme tu l’écris, ça vaut le coup. Je ne connais pas un seul couple qui ait duré et qui ne soit pas passé par ce genre de moment difficile ! Et ce qui rend le truc encore plus dur, à mon avis, c’est que personne ne parle ouvertement de ça et qu’on a tous toujours l’impression que les autres couples ont une vie idyllique.
      Merci de ton commentaire !
  4. M

    Maud 13 Juin 2016 - 3:37 Répondre

    La communication… selon moi c’est la base pour pouvoir essayer de surmonter la crise. Et même avant tout mettre des mots dessus, ce qui n’est pas toujours simple si l’un des deux dans le couple n’est pas très expressif…
    Et au-delà du couple, comme tu le dis si bien Juliette, s’entourer des bonnes personnes est important. Pouvoir leur exprimer ce que l’on ressent, juste pouvoir leur dire « non, ça ne va pas » tout simplement… Ressentir leur bienveillance et parfois écouter leurs conseils, quitte à les adapter un peu. Courage à tous les couples qui passent par là!
  5. i

    ilio 07 Oct 2018 - 5:39 Répondre

    Merci… ça fait du bien de lire des mots d’encouragements quand tout semble perdu !

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.