Baby Factory
La Fabrique.
  • Lifestyle37
  • Éducation35
  • Grossesse34
  • Santé34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement18
  • Les premiers jours14
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Développement11
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde6
  • Couple6
  • Voyage6
  • Activités6
  • Scolarisation5
  • Concours3

La dictature de Noël : 1 seul cadeau de Noël !

6 réponses • 6 min • • 24 Déc 2015

A Noël, depuis 2 ans, nous avons une règle à la maison.

Une règle simple : Petite Chérie a un cadeau par personne.

Pas deux, pas trois, un cadeau.

Si j’en parle, c’est parce que depuis 2 ans, quand je dis ça, je vois des gens dont les yeux deviennent ronds. Qui me trouve « dure ».

Moi, ce qui fait s’arrondir mes yeux, c’est que l’on puisse trouver que les parents d’une enfant de 2 ans qui ne souhaitent pas que leur fille ait plus d’un cadeau par personne sont durs.

Il me semble que penser que je suis dure est très symptomatique d’un grand mal : penser que plusieurs cadeaux rendent un enfant plus heureux qu’un seul cadeau.

Et penser que « si tu peux » alors « tu dois ».

Sauf que non : autant, je peux faire mille cadeaux à ma fille, autant, je décide de ne pas en faire autant.

Avant de t’expliquer pourquoi je suis une tortionnaire, je te précise deux ou trois petites choses qui te permettront déjà de relativiser :

  • Petite Chérie compte une bonne dizaine de personnes susceptibles de lui offrir un cadeau à Noël dans son entourage proche. A ces personnes s’ajoutent les cadeaux plus inattendus, comme ceux des voisins ou d’amis. Fais le calcul et tu conviendras qu’elle est bien l’enfant de la misère ;
  • Au cours de l’année, Petite Chérie est l’objet de toute l’attention de ses parents : ainsi, cette année, elle a beaucoup grandit et nous lui avons acheté une draisienne. Un cadeau sans occasion particulière, juste parce qu’on a pensé qu’elle n’allait pas rester sur son trotteur de bébé pendant 6 mois en attendant Noël. A ce stade de ta lecture, je pense tu dois la plaindre ;
  • Toujours au cours de l’année, Petite Chérie est également quelque peu choyée par le reste de sa famille. Non mais je comprends, les gens sont inquiets, tu ne vois pas que l’enfant merveilleuse manquerait d’une barrette, d’un jouet ou d’un livre ?! Alors régulièrement, Mademoiselle crevette a des cadeaux. Pour le fun.

Maintenant que ces éléments essentiels t’ont permis de contextualiser ma règle du 1 personne = 1 cadeau, laisse-moi t’expliquer le pourquoi de cette dictature de Noël.

Déjà, je détesterai faire de mon bébé un enfant pourri-gâté ou, du moins, blasé.

Et je crois que trop de cadeaux donnent l’illusion qu’on peut tout avoir. Or, dans la vie, non seulement on ne peut pas tout avoir, mais plus on y croit, plus la frustration est grande. Autrement dit : si un enfant voit son choix limité, qu’il est habitué à ne pas recevoir des cadeaux par milliers (c’est pas moi, c’est Tino Rossi qui le dit), il n’en sera pas frustré. A l’inverse, celui qui en reçoit chaque année des tonnes et qui, un jour, n’en reçoit qu’un, risque de ne pas être hyper happy. Mais je crois que Joana t’as déjà parlé de ce mécanisme bien connu.

Je sais que certains pensent qu’on peut gâter ses enfants à outrance et, parallèlement, leur expliquer le sens de la vie. Je suis assez sceptique : si tu me dis que dans la vie on ne peut pas tout avoir mais que tu me donnes tout, que dois-je retenir ? Moi je retiens que les autres ne peuvent pas tout avoir mais que moi, si. Au contraire, en limitant, j’ai l’impression de permettre à ma merveille de comprendre qu’on n’a pas tout, mais que ce qu’on a est super.

Je n’ai pas de certitude sur l’efficacité de ma méthode, tu noteras. On verra bien quand elle sera plus grande si cela a porté ses fruits. En attendant, comme tous les parents, je tente le truc ! (si, tous les parents tentent des trucs, on ne fait d’ailleurs que ça ! Que celui qui n’a jamais pensé « je vais essayer de faire ça pour voir si… » me jette la première pierre !).

Ensuite, offrir, ça a un sens.

Comme dire merci. Et la surabondance de cadeaux galvaude complètement ces valeurs-là. Comment faire comprendre à Petite Chérie la chance qu’elle a d’avoir un cadeau, et le geste que cela représente pour celui qui le lui fait si tout est disproportionné ?

Enfin, la vérité c’est qu’avec la règle du 1=1, les gens sont contraints de bien réfléchir au cadeau qu’ils vont offrir.

Ils ne peuvent pas faire ce que font pas mal de gens : choisir un cadeau qu’eux adorent, sans tenir compte de l’enfant. Attends, t’as pas remarqué le nombre de cadeaux qui ne correspondent pas du tout à l’âge de ton précieux ? Ben ça c’est parce que les gens se sont fait plaisir. A eux. C’est gentil quand même hein, juste que du coup, ils ont probablement pris plusieurs cadeaux pour compenser. Et c’est pas l’idée que je me fais d’un cadeau. Sans oublier que comme les enfants, il y a des adultes qui pensent que plus tu fais de cadeaux, plus tu montres à l’enfant que tu l’aimes… Grave erreur.

Dans ma famille, grâce à la règle du 1 = 1, les gens passent un temps fou à se décider et au final, non seulement ils n’y laissent pas la moitié de leur salaire, mais en plus ils sont plus attentifs à la réaction de Petite Chérie quand elle ouvre son paquet. Je crois que tout le monde y gagne.

Et en pratique, comment ça se passe ?

En pratique, j’ai informé la famille dès le premier anniversaire de Petite Chérie de la parution d’une nouvelle loi au Journal Officiel familial : 1 personne = 1 cadeau.

Je te le dis tout net, personne n’était d’accord. Mais j’ai tenu bon : je suis sa maman et je décide de son éducation (sauf quand elle est chez sa mamie et son papi, mais c’est normal, ils sont chez eux). Et, finalement, tout se passe très bien il me semble : chacun offre son cadeau, personne n’a l’impression d’en faire trop, tout le monde constate que la merveille merveilleuse n manque de rien et que plus, ça aurait été trop, et le monde fabuleux de Noël se porte comme un charme !

Et sinon, même si on ne fait qu’un cadeau, moi, pour Noël, je mise tout sur les paillettes : dans le sapin, sur la table, dans nos cheveux, sur nos robes… bref, mille fois mieux que d’avoir 2 cadeaux à Noël !

 

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

24 Déc 2015

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. J

    Julie MATHYS 29 Déc 2015 - 1:12 Répondre

    Rhaaaa j’étais d’accord avec toi jusqu’au dernier paragraphe… Les paillettes… c’est horrible ! Tu en retrouves partout pendant 6 mois.
    Je ne supporte pas les enfants rois qui ont tout ce qu’ils demandent et encore moins les enfants rois qui ont grandit et qui continuent à se comporter de la même façon une fois adultes.

    Je pense que l’enfant a besoin de découvrir et de côtoyer régulièrement la frustration pour se construire.

    Chouchou ne mourra pas de ne pas avoir eu les albums de Maître Gims et Kenji à Noël (non ce n’est pas interdit de ne pas supporter l’un et l’autre, par contre j’aimerais bien savoir pourquoi les gamins en sont fans) et mes oreilles me remercient tous les jours.

    Il s’éclate avec ses vaisseaux Star Wars et n’a pas l’air de nous en vouloir… pour l’instant… on verra ce qu’en pensera son psy dans 15 ans.

  2. L

    Loïs 10 Avr 2016 - 8:06 Répondre

    Ton article est très pertinent, merci !!!
    Je mense que c’est bien de l’énoncer clairement à sa famille, il va falloir qu’on mette ça en place.
    Nous on a demandé pour le Mini si possible que des choses d’occasion, sauf que du coup vu que c’est pas cher du tout, il a un peu eu 3 tonnes de cadeaux … Gloups !
  3. d

    dède 23 Nov 2016 - 9:56 Répondre

    Article effectivement toujours pertinent un an après !

    J’ai même envie d’aller plus loin, parce que même à 1 cadeau par personne, cela peut vite faire beaucoup (trop) de cadeaux… donc mon nouveau crédo :
    Pas de cadeau quand tu n’es pas sous le sapin !
    Comme on se rassemble en famille (enfin 1/2 famille) le jour J, cela suffit déjà amplement à remplir la hotte.

    Mais au fait : A quoi rime donc l’idée que le père Nöel passe sous TON sapin mais laisse aussi des cadeaux sous le sapin de QUELQUES autres personnes pour toi… La magie de Nöel, c’est le jour J pas le lendemain ou la semaine d’après chez le sapin des autres !

    • J

      Juliette 23 Nov 2016 - 10:18

      Ton commentaire arrive à point : je suis en plein dans la guerrilla pour que chacun suive la règle !
      C’est super l’idée du sapin !
  4. Noël : idées cadeaux de dernière minute ! – Baby Factory
  5. Amour d'enfants : laissons les tranquilles ! – Baby Factory

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.