Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation41
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse33
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...13
  • Scolarisation13
  • Développement13
  • 0-6 mois12
  • Allaitement10
  • Shopping10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

L’apprentissage de la propreté : mon RDV manqué

5 réponses • 5 min • • 12 Nov 2015

Un jour, Petite Chérie a décidé que les couches, ce n’est quand même pas très confortable. Alors elle les enlevait. N’importe où, et, bien évidemment, n’importe quand.

En maman ultra connectée, sensibilisée à l’écoute approfondie de ma merveille, rodée à toutes les méthodes de pédo-psy imaginables (nan, je n’en applique aucune, pourquoi ? Je dis que je les connais, pas que je m’en fais une religion…), je me suis dit que, peut-être, il était temps de passer au pot.

Je t’avoue d’entrée de jeu que j’étais quand même sceptique, rapport au fait que cette enfant fabuleuse n’avait que 18 mois et que j’ai tendance à trouver que c’est un peu tôt pour être propre. Mais passons.

Me voici donc munie d’un pot et d’un livre sur un petit lapin qui ne veut pas y aller alors que sa maman, ben, elle aimerait bien. Déjà là, j’aurais dû y voir un signe de l’univers.

Tout ça pour dire que, devant le pot, Mademoiselle a trouvé ça très rigolo, a bien compris qu’il fallait se déshabiller, a bien compris ce qu’il fallait y faire, mais n’a pas trouvé que c’était le moment. Pendant quelques jours on a tenté de la décider mais, inévitablement, c’est le sol de la salle de bain qui a fait les frais de nos encouragements.

J’ai subtilement tenté à nouveau cette histoire de pot il y a quelques jours. Est-ce que ça fonctionne mieux ? Hum… Je ne dirais pas ça ! La merveille fabuleuse s’assoit, mime le bruit de l’eau, pète, rigole, bref, elle s’amuse bien, mais ne fait toujours pas ce qu’elle est censée y faire.

Alors on a compris : ce n’est pas le moment. Pigé.

Maintenant je sais que, déjà, avant 24 mois, la grande majorité des enfants ne sont physiologiquement pas prêts : ils ne maitrisent pas leur vessie et donc ne peuvent pas faire pipi sur commande. En creusant un peu auprès de mes copines qui se vantaient de la préciosité de leurs enfants, je me suis surtout rendue compte que, oui, il arrivait que leurs précieux fassent dans le pot, normal, vu qu’ils y passaient une grande partie du temps. Un hasard en fait.

Mais je n’ai rien dit, j’adore quand les mamans font leurs crâneuses.

Si tu ne frimes pas un peu, t’es pas un parent.

J’ai aussi cru comprendre que la règle essentielle de l’apprentissage de la propreté, c’est de ne pas braquer l’adversaire.

Alors pas question de laisser penser à Petite Chérie que le pot c’est contraignant. Ou pire : que c’est un moyen de pression sur ses parents. Pour ça elle a largement assez avec la nourriture. Du coup, on fait comme si de rien n’était : le pot est là, parfois elle se déshabille et s’y assoit 1 minute, puis c’est au tour de sa poupée, puis elle y entasse des jouets, puis elle le ballade dans la maison. Nous on ne dit rien.

Pareil, pas la peine de lui faire remarquer qu’untel à la crèche est déjà propre et pas ta merveille. Ça ne risque pas de faire avancer le schmilblick si tu veux mon avis. En plus c’est vexant.

Quand le moment sera venu de se presser un peu, que la rentrée à l’école approchera, on commencera à parler sérieusement. Mais pas encore.

Comment on s’y prendra ?

D’abord on attendra que plusieurs siestes passent sans que sa couche soit mouillée. Quand ce grand moment arrivera (il n’y a pas de petite victoire), nous lui proposerons d’aller sur le pot avant la sieste, et nous nous lancerons dans une sieste SANS couche. Saut de l’ange un peu quand même. Et on remettra une couche après la sieste.

Petite à petit nous étendrons les périodes sans couche. On achètera de jolies petites culottes pour motiver les troupes.

Et quand tout roulera, il ne restera que les couches la nuit.

L’apprentissage de la propreté sera terminé. Une affaire rondement menée (là, si tu m’aimes juste un tout petit peu, tu ne fais aucun commentaire. Tu laisses la vie se charger de m’enlever toutes mes illusions, moi, jeune maman encore confiante).

Quel pot choisir ?

Notre choix s’est porté sur le pot le plus simple du marché. J’estime qu’un pot n’est pas un jouet et qu’il n’a pas besoin de faire de la musique ou de raconter des histoires.

Je n’ai pas encore opté pour un réducteur parce que je me dis qu’un pot c’est plus stable et plus rassurant pour ma bébé. Mais c’est toi qui vois.

Par ailleurs, je n’aime pas vraiment l’idée de la féliciter quand ça roulera.

Je sais, je suis une maman très contrariante (elle aura d’ailleurs tout le loisir d’en parler à son psy). Il me semble que si ma fille sait faire ce qu’elle a à faire sur le pot, ce n’est pas pour me faire plaisir. Je ne sur jouerai donc pas la joie qui, c’est certain, m’inondera ce jour béni.

Je sais que certains parents offrent des cadeaux à leurs enfants devenus propres : comment te dire ?

Tu sens que là, tout de suite, j’aimerais vraiment, vraiment, vraiment que tu me donnes quelques conseils, histoire que Petite Chérie débarque en maternelle sans couche ou bien ?!

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

12 Nov 2015

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. J

    Julie 09 Déc 2015 - 5:46 Répondre

    J’adore !
    La légende dit que tant que bébé n’est pas capable de descendre seul un escalier la propreté tu oublieras.
    Pour la mise en pratique hasardeuse du « sans la couche », l’été chez les grands parents, sur la pelouse, est la meilleure période (pas besoin de passer la serpillière 25 fois par jour vu que c’est la pelouse qui prend au lieu du carrelage de la salle de bain et c’est Mamie qui fait les lessives ! Toutes mes confuses excuses à toutes les mamies).
    L’autre alternative étant la couche culotte que bébé enfile et enlève comme une vraie culotte (c’était mon choix il y a 10 ans vu .que ma mère était beaucoup trop loin pour s’occuper de mon fils).
  2. J

    Julie 10 Déc 2015 - 12:34 Répondre

    Ahhhhhhh l’acquisition de la propreté !
    Un mythe urbain dit que l’enfant ne peut pas être propre tant qu’il ne sait pas descendre un escalier seul… je n’avais pas d’escalier chez moi il y a 10 ans… (mais non il ne porte plus de couches en dernière année de primaire ! Heureusement j’ai déménagé depuis).
    Le meilleur moment pour cet apprentissage ? Pendant chez les grands parents pendant les vacances d’été ! Explications :
    1) chez les grands parents bébé peut être mis les fesses à l’air dans la pelouse toute la journée (à l’ombre bien-sûr). Si si, tous les grands parents ont un jardin avec une pelouse ! Ça évitera les 25 passage de serpillière quotidien sur le carrelage de la salle de bain.
    2) d’avance pardon à toutes les grands mères, mais ce sont elles qui feront les lessives !!! (Pardon, pardon, pardon, j’ai un tout petit peu honte).
    Pour celles qui comme moi n’avaient pas forcément de grand mère sous la main (ou pas spécialement envie de leur confier bébé d’amour – dédicace à mon ex – belle-mère qui ne viendra jamais sur ce site), les couches qui s’enfilent et s’enlèvent comme des culottes de grands !

    Après, pot, réducteur… c’est comme chacun veut. Moi le nettoyage du pot me gonflait. Il est donc passé très vite sur un réducteur et ne paraît pas trop traumatisé (si si promis ! Enfin je crois…)

    • J

      Juliette 11 Déc 2015 - 3:09

      Voilà exactement la solution idéale… un peu compliquée à appliquer toutefois pour la parisienne que je suis. Mais je suis d’accord : le mieux, c’est l’été, les fesses à l’air. Ca permet à ta merveille de se rendre compte de ce fabuleux mécanisme qu’est le corps humain : quand tu sens un truc à l’intérieur, il se passe potentiellement quelque chose à l’extérieur ! Et donc en sentant tout ça, on est plus vite propre.
      Et sinon, t’as lu l’article sur le baby blues ?!
  3. L

    Loïs 10 Avr 2016 - 10:02 Répondre

    Je voudrais juste dire que l’idée qu’un enfant n’est pas physiologiquement prêt à être propre avant 18 mois est fausse. Cette théorie (qui est la plus répandue, je sais) est basée sur une vieille étude menée par … Pampers \o/ et bref pour résumer, les conditions de l’étude n’étaient pas bien menées et donc la conclusion n’est pas vraiment la réalité.
    Quand j’étais enceinte, on a entendu parler de l’hygiène naturelle infantile. En gros, les bébés sont tout à fait capables de se contenir, et de se relâcher consciemment. Et ce, dès leur naissance. Trop fou, non ???
    On a essayé avec notre Mini quand il avait deux mois, après avoir vu une copine le faire, ça a été le déclic. On l’a tenu sous les genoux, mis au dessus des toilettes et il a fait caca ! On était juste hallucinés !!!
    Certains parents ne mettent plus de couches à leurs enfants, nous on n’est pas allés jusque là, parce que je ne pouvais pas passer tout mon temps avec mon Mini. Mais du coup on lui propose souvent de faire pipi ou caca, et ça lui arrive régulièrement de le faire dans les toilettes plutôt que dans sa couche, ce qui est totalement plus confortable pour lui (et ça fait accessoirement une couche de moins à laver) (on utilise des lavables oui).
    Si tu veux plus d’informations, je te conseille l’excellent livre d’Ingrid Bauer « sans couche, la liberté » qui apprend plein de choses 🙂
    • J

      Joana 11 Avr 2016 - 9:58

      Oh punaise, j’étais désespérément à la recherche de qqn qui avait tenté. J’en avais parlé à Marcio un jour, et il m’a répondu : « T’es folle ?! Les gens qui parlent de ça c’est juste qu’ils se sont fait trop avoir et ils se vengent en faisant des articles sur internet ! » Hahaha ! Blague à part, je suis impressionnée. Tu crois que c’est trop tard pour que je commence avec ma chouquette de 6 mois ? Et comment ça se passe, tu la mets régulièrement jusqu’à ce que ça se passe ?

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *