Baby Factory
La Fabrique.
  • Lifestyle37
  • Éducation35
  • Grossesse34
  • Santé34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement18
  • Les premiers jours14
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Développement11
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde6
  • Couple6
  • Voyage6
  • Activités6
  • Scolarisation5
  • Concours3

La nounou : comment j’ai découvert que la perle rare n’existe que dans tes rêves (et les miens)

18 réponses • 5 min • • 09 Juil 2015

Pour un certain nombre d’entre nous, à un moment, être à la maison avec l’amour de nos vies, ça a eu une fin. Reprise du boulot oblige. Dommage. Ou pas, c’est selon.

Je partage avec vous ce souvenir d’une collègue qui arrivait tous les matins en claironnant qu’elle ne supporterait pas de rester à la maison avec son bébé, femme libérée qu’elle était, et qui pleurait toutes les larmes de son corps le midi tant son bébé lui manquait. Comme quoi, une maman, c’est pas à une contradiction près.

Bref. Une fois la date de reprise fixée, une petite question pointe le bout de son nez : « Puis-je emmener baby avec moi au travail ? », nan, ça c’est une vue de l’esprit l’ami. La vraie question est : « Où vais-je laisser mon précieux pendant que je gagnerai durement de quoi dévaliser le Monop’ à l’heure du déjeuner ? ». Me demande pas pourquoi j’ai en tête l’image d’un berger au milieu de son troupeau… va savoir !

Comme les grands-parents travaillent encore/profitent pleinement de leur retraite et que les crèches de ma ville ne sont pas accessibles aux parents qui travaillent (ouaip, je te jure sur la bible des mamans en détresse que c’est ce que m’a répondu la dame de la Mairie, les yeux dans les yeux), me voici munie de la liste des assistantes maternelles agréées de mon quartier.

J’en ai appelé 6, j’en ai vu 3, j’en ai choisi 1.

Tu as donc entre les mains une liste et absolument aucune idée de la manière dont tu dois procéder.

Première chose à savoir : renseigne-toi petit moineau innocent.

Tes voisins, ta gardienne, ta boulangère, tous ces gens connaissent peut être certaines personnes de la liste et peuvent te donner des infos. Personnellement, ma coiffeuse a rayé 5 noms et m’en a conseillé 4 autres : ça débroussaille un peu.

Deuxième chose à savoir : selon ton lieu de recherche, la demande peut être mille fois plus importante que l’offre.

Donc c’est l’assistante maternelle qui choisit les parents, et pas l’inverse.

Mais quand même c’est toi l’employeur. Hé ouais.

Dernière chose à savoir : Occupe-toi de tout ça bien longtemps à l’avance.

Au téléphone, deux n’avaient plus de place (on était en mars et je cherchais une place pour septembre), et une troisième ne prenait, je cite, « que les enfants d’instit’ ». Ah bah c’est ballot je ne comptais pas devenir prof avant septembre. Donc il faut s’y prendre à l’avance.

On a rencontré la première : 1200 € par mois pour 4 jours par semaine. Ça fait cher le repas bio. Surtout que, sans vouloir radiner, sache que la CAF te verse des allocations pour t’aider à payer ta nounou, mais qu’elle ne t’en verse QUE si tu payes ta nounou moins d’un certain plafond et qu’à 1200 € le plafond est largement explosé : c’était donc 1200 € plein pot, sans aide quelconque – d’ailleurs puisqu’on en parle, si tu veux un article sur comment tu payes ta nounou et comment tu déclares tout ça, crie-le dans les commentaires, je me ferrai une joie d’exaucer ton vœu.

En plus elle avait l’air hyper sévère et moi j’ai peur des gens hyper sévères. Alors on a dit non.

On a maintenu notre réponse négative quand elle a proposé qu’on « s’arrange sur les déclarations mensuelles pour quand même bénéficier de l’aide ». Je te précise au passage qu’un contrôle URSSAF dans ces conditions ça peut s’avérer très, très, très ennuyeux.

On a rencontré la deuxième : on aurait dit qu’elle était bien jusqu’à ce qu’elle nous dise que nous devions être là à 17 heures pétantes le soir « parce que plus tard ça lui est trop pénible ». Dans la mesure où je me voyais mal dire à mon patron que désormais je partirais à 15 h 30, rapport à ma nounou pour qui un temps plein est trop pénible, on a dit non.

Enfin, je dis « on a dit non », mais c’est elle qui a dit non. On était vexés un peu quand même de se faire jeter comme ça. Surtout par l’heureuse propriétaire d’un chien qui m’arrive à la taille et d’une jolie piscine extérieure sans protection.

Et enfin la dernière. Qui garde notre bébé quand on est en retard, qui nous la rend propre sur elle et souriante, qui m’envoie des photos de temps en temps, qui a un jardin même.

Après je ne me suis pas encore faite à l’idée que ce ne sera jamais comme j’aurais fait, moi. Moi qui fais mieux, nécessairement. Mais comme mon bébé a l’air heureux, continue de grandir normalement et que cette nounou elle est vraiment sympa, ben je la garde.

Et je sais que ce n’est pas parfait, parce que le parfait ça n’existe pas. Même pas avec moi.

Alors là j’ai tout balancé et je te supplie de laisser ton histoire mémorable de nounou en commentaire pour que je me sente moins seule !

 

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

09 Juil 2015

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. F

    FOXKLER 09 Juil 2015 - 11:23 Répondre

    Nous on s’y est pris à l’arrache =/ courant décembre pour une semaine d’adaptation la 2ème semaine de janvier.
    Une copine m’avait signalé sur la liste des ass mat celles qui avaient de meilleurs retours des personnes qui contrôlent les Ass Mat.
    J’en ai contacté une qui m’a renvoyé vers une de ces voisines puisqu’elle n’avait plus de place. Le courant était plutôt bien passé, mais dans mon coeur quelque chose tiquait, du coup j’ai posé des questions, voulu que certaines choses changent, et elle n’a pas apprécié et a donc refusé (moi aussi ma fierté en a pris un coup, et surtout j’étais triste que ma cahuète se fasse « rembarrer » alors qu’il n’y pouvait rien). Du coup, c’était reparti pour les recherches, et la plupart me sortait ce point, que je n’appréciait pas du tout, à savoir : non vous ne pourrez pas apporter son repas, vous comprennez, si l’un mange vert, et l’autre orange, alors il peut y avoir des jalousies… J’avais envie de toutes les gifler ! C’est mon premier bébé, j’ai envie de lui faire à manger moi même, un point c’est tout. Habitant dans le centre ville, elles étaient aussi plus cher que les autres. J’ai élargi mon champs de recherche, et je me suis dit que j’allais tester près de chez mes parents. Au final, j’en ai trouvé une qui n’était pas sur la liste que la mairie m’avait fournie, mais que je trouvais sur le site régionnal. Je l’ai appelé, j’ai été la voir, elle pratiquait des tarifs raisonnable, était prête à tester certains trucs (couche lavable mais que je n’ai finalement pas utilisé), était ok pour que j’apporte à manger etc… Elle habite la porte juste en face de chez mes parents, elle fait faire beaucoup d’activité manuelle aux enfants, nous envoit régulièrement des photos et vidéos de la cahuète et elle est topissime ! Je l’adore ! J’ai pu faire les repas de Liam comme je voulais, et depuis mi juin, elle a pris le relais au niveau repas, puisque c’est ce que je voulais. En plus elle a réduit le prix des repas jusqu’à janvier, parce que c’est un bébé et qu’il mange moins que les plus grandes… Trop sympa ! Je suis à 80% et elle m’a proposé de garder gratuitement la cahuète mercredi prochain vu qu’elle a pas ses filles, et qu’elle doit garder l’autre petite fille quand même… Bref, je crois que j’ai trouvé ma perle !
    • J

      Juliette 09 Juil 2015 - 3:11

      Tu as eu de la chance au final ! Pour ma petite je n’ai aucune confiance dans les contrôles réalisés par les PMI qui, dans certaines villes, fonctionne clairement sur la base du copinage. J’ai vu des choses tellement honteuses tolérées par la PMI…
  2. M

    Maman À Dada ! 09 Juil 2015 - 2:49 Répondre

    Bon, moi j’ai carrément arrêté de bosser et fait un deuxième enfant tellement les nounous de mon quartier m’ont découragées. Entre celles que je croise dans le quartier la clope au bec et la laisse du chien accrochée à la poussette, et celles qui papotent entre elles dans le bus sans se rendre compte qu’un des gosses a retiré sa chaussure et l’a balancée par terre…
    Et pour celles qui avaient l’air bien ? Trop chère ou pas de place…
    Quant à la crèche pas accessible aux mères qui travaillent, c’est tout simplement révoltant ! (une de mes amies a été confrontée au même problème !)
    • J

      Juliette 09 Juil 2015 - 3:15

      Tu vois ça me révolte ! Comment peut-on permettre que des mamans soient obligées d’arrêter de bosser pour un problème de garde ? C’est du délire…
  3. C

    Chahrazed 09 Juil 2015 - 5:13 Répondre

    ce sujet ma parle tellement!!! J’ai pris 3 ans de congé parental et j’ai dû démissionner en mars dernier pour garder mes enfants en attendant le rentrée scolaire prochaine. Les crèches complètes et les nounous trop cher!!! Comment mettre sa carrière en berne et ses nerfs a vifs….
    • J

      Juliette 10 Juil 2015 - 9:04

      Voilà, c’est exactement ça qui me fait halluciner ! J’espère qu’après la rentrée tu pourras retrouver un boulot et t’organiser sans problème… Mais quelle galère ! (Bientôt un article sur le congé parental !!)
  4. L

    Le Rire des Anges 09 Juil 2015 - 6:41 Répondre

    decidement, c’est compliqué pour tout le monde! Voici mon aventure « Wonder-Nounou » !
    http://www.leriredesanges.com/quand-ta-nounou-te-lache/
  5. W

    Weena 10 Juil 2015 - 11:16 Répondre

    Personnellement, c’est mon mari médecin qui a débroussailler le terrain … il a sélectionné parmis ses patientes celles a qui il ferait assez confiance pour lui confier notre enfants 😉
    Puis on a pris celle la plus pres de chez nous pour une question pratique. Elle n’est peut-être pas toujours parfaite et nous sommes des parents très cool (oui, elle peut aller faire les soldes ou à la plage avec ses enfants et le notre pendant son temps de travail), mais elle s’occupe bien de lui (alors qu’il est TRES demandeur) et j’éai régulièrement des nouvelles et des photos <3

    Par contre, j'avoue, entre la crêche pas autorisée aux parents qui travaillent (o.O) et les aides de la CAF qui diminue, ça donne plutôt l'impression qu'il faut arrêter de bosser si on veut faire plusieurs enfants pas trop éloigné dans le temps … :-S

    • J

      Juliette 10 Juil 2015 - 10:32

      Pistonnée par ton mari ! C’est plus classe que ma coiffeuse ! L’essentiel étant d’en avoir trouvé une qui convient à nos enfants. Perso je fais de petites concessions aussi, des choses que nous ne ferions pas pas mais qui, objectivement, ne mettent personne en péril.
      Des enfants pas éloignés dans le temps ? Impossible de continuer à bosser ! Le système entier est fait pour que tu ne puisses pas !
  6. M

    Mum taupe 10 Juil 2015 - 11:36 Répondre

    ce sentiment qu’on ne ferai pas pareil il ne me lâché pas, 3 ans 1/2 et 3 nounous apres, le pire c’est que je ne m’y fais pas …
    Et pour les nounous j’ai tout tout eu, du pire vraiment pire qui a nécessité un signalement a la PMI et un licenciement pour faute grave à la perle. Je dirais qu’il faut vraiment se méfier de la PMI ici nous avons vraiment un service d’incompétent !!!!!
    • J

      Juliette 10 Juil 2015 - 10:40

      Je pense un peu pareil de la PMI de mon coin : il me semble hautement improbable que leurs contrôles ne les conduisent pas à apercevoir les piscines non protégées, ou le nombre d’enfants gardés qui dépasse l’entendemment. Une collègue a récemment fait un signalement parce qu’alors qu’elle expliquait à sa nounou qu’il manquait de l’eau mais qu’elle en apporterait le soir même, sa nounou lui a répondu, royale, qu’elle irait en chercher durant sa pause du midi. Sa PAUSE ! Depuis trois mois elle laissait bébé lors de la sieste pour aller prendre l’air. En plein Paris. Avoues, toi aussi tu lui arraches la tête à celle-là ?!
  7. v

    vanessa 11 Juil 2015 - 5:53 Répondre

    Hé bah moi pour le 1er j ai eu une place en crèche au bout d 1 an d attente… c est ma mère qui le garder en attendant…
    Mais la c est une autre histoire pour n°2… pas de place en crèche et je veux pas le laisser à une assistante maternelle (pourtant ma mère est assistante maternelle mais justement je connais que trop bien… soit tu tombes sur une perle, soit sur une catastrophe et ça tu t en rends compré tjs trop tard) et ma mère est trop loin pr emmener le 1er à l école et ensuite déposer n°2…. dc ça sera congés parental d 1 an pour commencer….. tout en maintenant notre demande de place en crèche (bah quoi on peut rêver non?)
    • J

      Juliette 12 Juil 2015 - 4:06

      Bien sur qu’on a le droit de rêver ! Avec beaucoup de chance, qui sait ?!
      Et sinon, il y a aussi les crèches privées ou les crèches inter-entreprises qui, s’il leur reste des places, acceptent de prendre les enfants. Ils sont souvent très aimables et font leur possible pour te dépanner.
  8. M

    Morgane 24 Juil 2015 - 1:48 Répondre

    Moi je veux bien un article sur comment payer ma nounou et comment déclarer tout ça 😉
    • J

      Juliette 27 Juil 2015 - 11:38

      Il suffit de demander ! Je vous prépare ça pour la rentrée !
  9. N

    Ninamelie 31 Mai 2016 - 7:27 Répondre

    Je vote pour un article sur les différents modes de garde et les participations CAF, perso je ne capte pas grand chose et j’aimerai me faire une idée !!!
    • J

      Juliette 31 Mai 2016 - 8:21

      Ça marche, on te prépare ça !
  10. G

    Gaëlle 12 Juin 2016 - 9:40 Répondre

    Du coup, plus de crèche parentale ?
    C’est une horreur, en congé maternité, j’emmenais mon premier à l’école, et je rencontrais les fameuses nounous… Entre celles qui me racontent que « les fessés n’ont jamais tué personne », « hier je lui ai demandé de sortir de table et de filer dans la chambre sinon j’allais lui en décalquer une » (hum…) ou encore celle qui récupère 4 enfants en maternelle, pour les mettre dans une voiture (vous avez fait le calcul du nombre de places dans la voiture à l’arrière pour des enfants de moins de 10 ans… ?), en passant à côté de ses copines limite en courant : pour les enfants « allez, allez on y va, on se dépêche » pour les copines : « bah oui, y a le petit dernier, il était encore dans son lit en body, j’allais tout de même pas le rhabiller pour venir à l’école ! » (ok… donc là, il est seul dans ta maison ?!)
    Et les bonnes, celles qui aiment leur boulot, qui sont bienveillantes et attentionnées : bah elles sont prises !
    Résultat, j’ai refusé un nouveau poste et je prolonge mon congé parental… En attendant de trouver quelqu’un ! J’espère vite, j’ai un nouveau poste le 1er Septembre !!

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.