Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation41
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Scolarisation13
  • Développement13
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

Comment énerver une femme enceinte en 5 remarques

3 réponses • 3 min • • 18 Nov 2014

Il est de petites remarques, toutes petites, presque anodines, qui peuvent faire de toi un ouragan tant elles sont difficiles à entendre parfois durant une grossesse.

J’ai réfléchis avant d’écrire (la première qui dit « pour une fois »…) et puis je me suis dit que si elles me faisaient bondir, ces remarques qui n’ont l’air de rien, elles pouvaient t’avoir énervée toi aussi. Alors parlons-en que diable ! Et même, faisons un top 5 !

En cinquième position:

« Mais pourquoi tu ne veux pas savoir si c’est une fille ou un garçon ? »

Alors oui, c’est frustrant pour ton entourage, c’est sûr. Mais c’est ton choix et devoir l’expliquer douze fois par jour c’est un tantinet agaçant. Pareil pour le prénom d’ailleurs.

En quatrième position:

« Ça va, t’es enceinte, t’es pas malade »

Toi aussi, vomis pendant 4 mois, on en reparlera après.

En troisième position:

« C’était prévu/voulu ? »

Il existe un truc de ouf, ça s’appelle l’intimité. Parfois certaines personnes mal élevées ou très tête en l’air perdent cette notion de vue. Rappelle leur sans tarder. Un « tu penses vraiment que ça te regarde ? » devrait suffire.

En deuxième position :

« Et tu vas l’allaiter ? »

Alors déjà, même remarque que ci-dessus : on est quelques-unes à penser que ça ne regarde personne. Ensuite, comment te dire que ma réponse, peu importe laquelle, va déclencher tant d’autres remarques qui vont m’agacer sévère. Parce que je n’aime pas qu’on me juge sur ce genre de choses et que, moi-même, je me moque de savoir si ma voisine de pallier allaite ou pas … Alors perso je répondais que ma bébé serait nourrie au Mc Do comme ses parents (personne ne s’en est indigné d’ailleurs, on vit dans un joli monde tiens !).

En première position, la palme, le trophée intersidéral, le césar de la remarque qui tue :

« Oh qu’est-ce que tu chipotes, avant les femmes enceintes elles ne faisaient pas tant de manières »

Marche aussi avec « tu crois qu’elles font comment les femmes enceintes au milieu du désert ? ». En soi, ce n’est pas faux tu noteras. Sauf qu’à une autre époque, ou dans les pays moins industrialisés, des femmes et des bébés meurent de choses que nous évitons ou soignons très bien ici et maintenant. Alors je veux bien que nous soyons plus précautionneuses qu’ailleurs, mais je ne vois pas en quoi il serait judicieux de refuser des conditions optimales (médicales, alimentaires, ou juste liées à notre confort) quand c’est nécessaire. Je suis également d’accord pour que le suivi soit léger si tout va bien, évidemment. Je répondais invariablement « heu, on parle du taux de mortalité maternelle et infantile de cette époque bénie ou bien ? ».

Et quand bébé sera là, tu verras … ce sera pire !

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

18 Nov 2014

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. Connaître le sexe de bébé : ce qui marche et ce qui ne marche pas - The Baby Factory
  2. L

    Lucas3008 13 Avr 2016 - 9:21 Répondre

    J’ai eu droit à une discussion charmante avec la sage femme qui m’a fait mon entretien du 4ème mois… Ecoutez un peu dans « comment énerver une femme enceinte en une discussion » c’est le top du top je crois !

    Sf « Pourquoi vous êtes là ? » (très sympathique d’entrée vous voyez… Et puis si elle connait pas d’entrée son métier ça fait peur…)
    Moi « Pour mon entretien du 4ème mois, je voulais savoir s’il était possible de me faire écouter le coeur de mon bébé »
    Sf « Pourquoi ça ? » (Hum…)
    Moi « Je suis quelqu’un de très angoissée depuis le début de ma grossesse, et je pensais que vous pourriez me rassurer »
    Sf « C’est hors de question, si votre bébé est en vie tant mieux, s’il est mort je peux rien faire, c’est la nature, vous en referez un c’est tout. Vous ne serez prise en charge qu’à vos 5 mois pleins, en attendant on laisse faire la nature, on ne donne même plus de cachets pour retenir bébé maintenant, c’est comme ça. On va pas vous faire une écho toutes les semaines non plus pour vous rassurer on n’est pas là pour ça ! Si vous êtes angoissée, allez voir un psy ! »

    Comment vous dire qu’enceinte de 16SA, angoissée déjà depuis le début de cette grossesse pour une raison inconnue, ce genre de rendez-vous n’énerve pas seulement mais donne envie de claquer cette foutue méchante bonne femme contre un mur ?

    Désolée, j’avais besoin de m’exprimer :$

    • J

      Juliette 13 Avr 2016 - 10:12

      Hum… Comment te dire ?! Ca me donne envie de hurler avec toi ! Nan mais comment peut-on dire à une future maman qu’on ne peut rien pour la rassurer ? Comment peut-on lui parler de la possibilité que son bébé ne soit plus en vie ? Comment ?!
      Tu n’as plus qu’à changer de sage-femme pour la suite, parce que clairement, celle-ci ne risque pas de te faciliter la vie…

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *