Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation41
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Scolarisation13
  • Développement13
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

Premiers pas et chaussures : le bon ou mauvais réflexe ?

8 réponses • 5 min • • 12 Juil 2016
kinésithérapeute, voiron

« Kinésithérapeute pendant 40 ans, j’ai accompagné de nombreux enfants en difficulté sur le plan moteur, au cours de leurs premiers mois.

J’ai constaté que peu de parents connaissent les étapes conduisant un enfant vers la marche et ne se rendent pas compte à quel point les expériences motrices spontanées précédant l’acquisition de la marche peuvent lui être très profitables.

Le plaisir de voir leur tout petit assis, de le faire pousser sur ses jambes, de le faire marcher, incite les adultes à lui proposer ces exercices souvent trop tôt. La question du port des chaussures pour le tout petit (souvent en lien avec l’acquisition de la marche) est aussi un sujet qui préoccupe les parents. L’attitude des personnes qui les entourent peut favoriser ou freiner l’installation d’une bonne motricité, ces observations m’ont conduite à écrire le livre De la naissance aux premiers pas, afin d’aider, d’une manière simple et illustrée, à l’observation du bébé et à son accompagnement. »

Beaucoup de parents attendent avec impatience et parfois inquiétude l’acquisition de la marche par leur enfant. Qu’aimeriez-vous leur dire ?

L’acquisition de la marche est une étape importante au yeux du parent, mais aussi de la société. Un bébé en bonne santé marchera, de toutes façons, mais il est primordial que cette acquisition soit précédée d’étapes qui vont le préparer à se déplacer sur ses deux jambes, mais aussi lui permettre de connaître son corps, l’espace, d’apprendre à se protéger, et de faire tout un travail de coordination entre le haut et le bas de son corps. Se déplacer au sol lui donne aussi l’autonomie bien avant qu’il ne sache marcher.

Qu’entend-on par expériences motrices spontanées ?

Les expériences motrices spontanées sont tous les mouvements que peut faire un bébé lorsqu’il posé à plat, par exemple : rassembler ses mains devant lui, les monter au dessus de sa tête, lever les pieds, les saisir avec ses mains, poser ses pieds sur le tapis et décoller les fesses, basculer sur le côté, se retourner du dos sur le ventre et du ventre sur le dos, ramper, se déplacer à quatre pattes, s’asseoir, grimper …tous ces déplacements contribuent à construire l’étape de la marche. Elles donnent au bébé la connaissance de son corps, de l’espace, lui apprennent à se protéger, font travailler la totalité de ses muscles et de ses articulations dans la position horizontale. C’est aussi le moment de la vie où l’être humain utilise le plus ses membres supérieurs en appui (protection). Ces expériences sont fondamentales pour la coordination entre le haut et le bas du corps et participent grandement à l’élaboration de toutes les fonctions cognitives (tout ce qui concerne la connaissance). Le bébé qui est prêt pour marcher le fera au bon moment, il n’y a pas de risque de se déplacer « trop longtemps » au sol, je dirais même qu’il est plus gênant de ne pas passer assez de temps au sol, tant ces expériences sont riches !

À l’époque de nos parents ou grand-parents, il était commun de mettre aux pieds des petits dès leur plus jeune âge des chaussures…

Il est très fréquent de penser que porter des chaussures aidera le bébé à marcher, cependant, ce sont tous les mouvements de l’ensemble du corps qui conduisent le bébé à pouvoir marcher debout sur ses deux jambes, il ne suffit pas d’être maintenu debout par des chaussures pour trouver son équilibre et prendre appui sur une jambe pour permettre à l’autre d’avancer.

Y a-t-il des inconvénients à mettre des chaussures à un bébé qui cherche son équilibre debout ?

Si le bébé qui se déplace au sol a les pieds enfermés dans des chaussures, elles risquent de le gêner dans ses déplacements, comme nous si nous nous déplacions à quatre pattes avec des chaussures de montagne ! Mais surtout, elles ne permettent pas aux muscles du pied de travailler correctement et ses sensations tactiles sont limitées. Lorsque le bébé se met debout et fait ses premiers pas, il est nécessaire qu’il ressente les déséquilibres, et que ses muscles consolident l’architecture de ses pieds, il ne le fera pas aussi bien si ce sont les chaussures qui le font à sa place.

Existe-t-il des conséquences à l’utilisation de chaussures trop tôt/ trop lourdes ?

Les conséquences ne sont pas dramatiques mais la musculature étant moins sollicitée, cela peut entraîner des pieds plats et un moins bon maintien du pied plus tard (entorses par exemple), certains peuvent aussi marcher un peu trop tôt et avoir un équilibre moins bon.

Aujourd’hui, quelles sont les préconisations en terme de port de chaussures pour les petits ?

Les recommandations vont toutes dans le même sens, pour la mise en place du port des chaussures seulement à l’extérieur, lorsque le bébé marche bien. À l’intérieur, le bébé, même marchant, n’a pas besoin de chaussures, mais seulement de chaussons souples ( de la même façon que les adultes qui se mettent en chaussons lorsqu’ils rentrent chez eux…)

Marim-Family-010 Marim-Family-011

[Paco qui maitrise le « pieds nus ». Tu noteras qu’il a l’air vachement triste qu’on lui ait pas payé de chaussures. (Photo : Lakshal Perera) – Joana]

À choisir, entre chaussons en cuir, chaussettes anti-dérapantes, ou carrément les déplacements pieds nus, que recommanderiez-vous et dans quel ordre ?

L’idéal, c’est d’être pieds nus, quand la température le permet. Sinon, de nombreux modèles de chaussons antidérapants en cuir sont proposés, il vaut mieux cependant qu’ils n’accrochent pas trop le sol, car il faut un minimum de glissement pour marcher facilement ; les chaussettes anti-dérapantes ont souvent l’inconvénient de ne pas assez glisser et donc de se désolidariser du pied.

Enfin, si l’enfant est amené à marcher en extérieur, quel type de chaussure doit-on choisir et à quels critères faut-il faire attention ?

Pour l’extérieur, la chaussure la plus adaptée est celle qui est assez souple, qui fait bien corps avec le pied et qui n’est pas trop volumineuse, il n’est pas nécessaire qu’elle « tienne » la cheville ou qu’elle ait une semelle : ce sont les muscles du bébé qui doivent faire ce travail-là, si on veut que ses pieds soient bien solides plus tard ! il faut juste faire preuve de bon sens, la chaussure doit être ajustée, sans trop serrer le pied, et des chaussures plutôt légères permettront à l’enfant d’être plus à l’aise pour se déplacer. De très bons conseils et des compléments se trouvent ici !

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

12 Juil 2016

Article Précedent

Réactions

  1. E

    Ebea 12 Juil 2016 - 10:28 Répondre

    Quand j’ai acheté les premières chaussures à mon fils (il avait 12 mois, c’était en décembre dernier), j’ai été complètement déroutée par la vendeuse qui me proposait des modèles très souples, qui ne maintiennent pas les chevilles. Il faut dire que 6 ans auparavant, quand j’ai acheté ses premières chaussures à sa grande soeur (à « l’époque » on appelait ça des chaussures de parc, c’est dire!), on nous conseillait des semelles très rigides, des bottines montantes qui empêchent la cheville de « lâcher ». Et ce n’était QUE 6 ans en avant ! Mon fils a donc des chaussons souples en cuir qu’il use à longueur de journée et des chaussures d’une souplesse incomparable (j’en suis jalouse!). Ce sont des Biomecanics, cette marque me semble tip top pour ces petits petons. Et ma fille a eu des chaussures « en bois » dès ces 10 mois. Bon, elle marche correctement aujourd’hui, mais je pense tout de même que les recommandations actuelles sont plus saines… Affaire à suivre, dans 10 ans.
    • J

      Joana 12 Juil 2016 - 10:43

      Comme tu le dis, les recommandations actuelles me semblent plus saines ! Pour ce qui est des magasins de chaussures, j’ai eu la mauvaise surprise de constater que les vendeurs n’y connaissent généralement rien, et tout ce qui les intéresse (évidemment) c’est de vendre leurs chaussures, quitte à faire de la désinformation. C’est dommage, parce qu’ils sont un peu les « pros » accessibles à tous dans ce domaine (et c’est pour ça que je trouvais ce thème intéressant). Merci beaucoup pour la marque que tu cites, je m’en vais voir leurs modèles !
  2. E

    Ebea 12 Juil 2016 - 11:08 Répondre

    En ce qui concerne les vendeurs, heureusement ils ne sont pas tous de « gros rapiat commerciaux sans scrupules prêt à vendre leurs mères » (mais ils sont nombreux!). Pour mon fils, et comme ma fille avait eu sa 1ère paire à 10 mois, je suis allée dans une boutique dès ses 10 mois. La vendeuse a tout bonnement refusé de nous vendre des chaussures, tout en nous expliquant le pourquoi du comment quand même! Une vraie pro! Et en vraie pro, elle a quand même réussi à nous vendre une paire de chausson en cuir souple… bah oui, les 2 paires que l’on avait déjà ne suffisaient pas!
    • J

      Joana 12 Juil 2016 - 12:23

      Ah c’est bien, tu es bien tombée ! Nous étions très mal tombés pour le coup : la dame nous faisait limite culpabiliser d’être de mauvais parents pour oser laisser notre fils se promener en chaussons, et tentait de nous vendre une paire de chaussures (j’écris des articles anti-sexsistes tout ça, mais pour le coup, des chaussures pour filles, vraiment, avec sangles et tout) à 80 euros…
  3. L

    Loïs - Les Bijoux de Loïs 17 Juil 2016 - 9:57 Répondre

    Notre Mini a commencé à faire ses premiers pas à 12 mois, mais a réellement marché à 14 mois et demi. J’ai essayé de ne pas me laisser influencer mais plutôt de réfléchir à ce qui semblait être bon pour lui, et avec mon peu de connaissances finalement j’ai plutôt appliqué ce que recommande Mme Forestier, ouf 🙂
    A l’intérieur il était tout le temps pieds nus ou en chaussons en cuir, et à l’extérieur c’était aussi chaussons … il en a donc usé quelques paires lol. Mais là avec la chaleur, je me suis résignée à lui acheter de « vraies » chaussures, de petites sandalettes neuves pour l’été (et c’était le premier article neuf que je lui achetais de toute sa vie, oui oui). Maintenant qu’il marche bien, je vois qu’elles sont adaptées, mais j’avais essayé d’autres chaussures auparavant, qui le gênaient terriblement tant qu’il n’avait pas acquis vraiment cette motricité.
    Alors quand je vois des bambins s’entremêler les jambes dans leurs chaussures rigides alors qu’ils sont en plein apprentissage de la marche, et que leurs parents voient bien en plus que ça les gêne … Je me dis qu’il faut arrêter de faire ce que la société pense bien et parfois réfléchir au plus pratique 🙂
    • J

      Joana 18 Juil 2016 - 12:04

      Oui moi aussi, je suis assez contente de notre position en ce qui concerne le chaussage de nos enfants jusqu’à présent ! (Et ce malgré les soupirs désespérés des proches qui pensent parfois que tu ne veux pas leur offrir de chaussures !) Ici aussi, on est vachement dans la récup’ ou l’achat d’occasion ; en plus de trouver des choses vraiment originales vraiment pas chères, tu fais un bel effort pour la planète, et ça c’est cool !
    • L

      Loïs - Les Bijoux de Loïs 20 Juil 2016 - 6:32

      Mais ouiiii, vive la récup !! Surtout que les chaussons d’occas, il y en a des très sympas et pas chers du tout 🙂 (oups en fait je redis ce que tu viens de dire lol)
      Bref, je suis d’accord quoi 😀
  4. C

    Claire 03 Sep 2016 - 8:35 Répondre

    J’ai acheté pour n°1 le livre de Mme Forestier et il est vraiment top !!!
    Certes il parle de la marche mais aussi de toutes les étapes intermédiaires depuis la naissance (sur le ventre, passage ventre dos et inversement, position assise, etc.) Et on comprend du coup vraiment bien comment tout s’enchaine.
    Bref je l’ai depuis prêté à tes mes copines qui ont eu des petits.

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *