Allaitement et Alimentation

Allaitement et sushi : ce que vous devez savoir pour profiter des sushis tout en allaitant

Par Sona , le 20 janvier 2024 , mis à jour le 24 janvier 2024 — tous - 5 minutes de lecture
C2z2c8acq9ybxot7qv8b jpeg

Pendant la grossesse, de nombreuses femmes doivent éviter certains aliments, tels que les sushis, en raison du risque d’intoxication alimentaire ou de contamination. Mais qu’en est-il pendant l’allaitement ? Est-ce sûr de manger des sushis tout en nourrissant votre bébé au sein ? Dans cet article, nous explorerons ce sujet, ainsi que les précautions à prendre et les options alternatives à considérer.

Les risques potentiels liés aux sushis pendant l’allaitement

Il y a quelques préoccupations concernant la consommation de sushis pendant l’allaitement, notamment :

  • L’intoxication alimentaire : Les poissons crus utilisés dans les sushis peuvent contenir des bactéries nocives qui peuvent provoquer une intoxication alimentaire chez la mère. Cependant, le risque que ces bactéries passent dans le lait maternel et affectent le bébé est très faible.
  • La contamination aux métaux lourds : Certaines espèces de poissons, comme le thon et l’espadon, peuvent contenir des niveaux élevés de mercure ou d’autres contaminants. Une trop grande exposition à ces substances peut nuire à la santé du bébé. Il est donc recommandé de limiter la consommation de ces variétés de poissons pendant l’allaitement.
  • Les parasites : Les poissons crus ou mal cuits peuvent également contenir des parasites qui provoquent des infections chez la mère. Toutefois, ces parasites ne passent pas dans le lait maternel et n’affectent donc pas directement le bébé.

Conseils pour choisir et consommer des sushis pendant l’allaitement

Suivez ces conseils pour profiter des sushis tout en minimisant les risques potentiels :

  1. Privilégiez les poissons à faible teneur en mercure : Optez pour des sushis à base de saumon, de crevettes ou d’autres variétés de poissons considérées comme ayant une faible teneur en mercure.
  2. Choisissez un établissement réputé : Assurez-vous que le restaurant ou le lieu où vous achetez vos sushis respecte les normes d’hygiène et utilise des poissons frais et correctement manipulés.
  3. Considérez les alternatives aux sushis crus : Si vous êtes préoccupée par les risques associés aux poissons crus, vous pouvez choisir des options cuites ou végétariennes, telles que les makis de légumes ou les sushis à base de poisson cuit.
  4. Lisez les étiquettes : Lorsque vous achetez des sushis emballés, vérifiez les labels pour vous assurer qu’ils ont été correctement traités et congélés pour tuer les parasites potentiels.
  5. Modérez votre consommation : N’exagérez pas dans la fréquence et la quantité de sushis que vous consommez. Une consommation occasionnelle de sushis à base de poisson cru ne devrait pas avoir d’impact significatif sur la qualité du lait maternel.

Comment combiner sushis, alcool et médicaments pendant l’allaitement

Les mères qui allaitent peuvent également se poser des questions sur la consommation d’alcool ou de médicaments en même temps que des sushis. Voici quelques conseils pour gérer ces situations :

  • Alcool : Bien qu’il soit préférable de limiter sa consommation d’alcool pendant l’allaitement, une consommation modérée et occasionnelle peut être envisageable. Si vous choisissez de boire un verre de saké ou de bière avec vos sushis, attendez quelques heures avant de donner le sein, afin que l’alcool ait eu le temps de se dissiper de votre lait maternel.
  • Médicaments : Avant de prendre des médicaments, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien pour vérifier leur compatibilité avec l’allaitement. Certains médicaments peuvent interférer avec la production de lait ou causer des effets secondaires chez le bébé. Les médicaments contre les maux d’estomac et les antiacides sont généralement sans danger pour les mères qui allaitent, mais il est toujours préférable de demander conseil à un professionnel de la santé.

Les aliments à éviter ou à consommer avec modération pendant l’allaitement

En plus des sushis, les mères qui allaitent doivent également être attentives à leur consommation d’autres aliments et boissons, tels que :

  • Caféine : Limitez votre consommation de café, de thé, de sodas et de chocolat contenant de la caféine. Une trop grande quantité de caféine peut causer de l’irritabilité et affecter le sommeil du bébé.
  • Aliments épicés : Certains bébés peuvent être sensibles aux épices présentes dans le lait maternel et souffrir de gaz ou de coliques en conséquence. Si vous remarquez que votre bébé réagit de manière négative après avoir consommé un repas épicé, il pourrait être judicieux de limiter ces aliments pendant l’allaitement.
  • Produits laitiers : Certains nourrissons peuvent développer une intolérance ou une allergie aux protéines du lait de vache présent dans le lait maternel. Dans ce cas, il peut être nécessaire d’éliminer les produits laitiers de votre alimentation.

Pour conclure, il est généralement sans danger de consommer des sushis pendant l’allaitement à condition de prendre quelques précautions relatives aux choix des poissons et à la qualité des sushis. En combinant ces conseils avec une attention particulière à la consommation d’alcool et de médicaments, les mères qui allaitent peuvent continuer à profiter des plaisirs culinaires japonais tout en préservant la qualité de leur lait maternel.

User avatar

Sona

Je suis Sona, une maman de 44 ans passionnée par tout ce qui concerne la maternité et les bébés. Résidant à Nantes, je suis une fervente défenseure de l'éducation bienveillante et je m'efforce de partager mes expériences et mes connaissances sur le sujet. J'adore créer des DIY pour la décoration de la chambre de bébé et concocter des recettes de repas sains pour les tout-petits. Mon objectif sur le blog est d'aider les parents à vivre cette belle aventure de la parentalité en toute sérénité.