Grossesse et Accouchement

Caillot de sang après accouchement : causes, symptômes et traitements

Par camille , le 15 janvier 2024 , mis à jour le 15 janvier 2024 — tous - 4 minutes de lecture
Ninlkysmloryfdqcjfhd jpeg

L’accouchement est une étape cruciale dans la vie d’une femme et peut entraîner des complications. Parmi celles-ci, les caillots de sang sont à surveiller de près. Dans cet article, nous expliquerons ce qu’est un caillot de sang, ses causes, ses symptômes ainsi que les recommandations pour le prévenir et le traiter.

Qu’est-ce qu’un caillot de sang ?

Un caillot de sang, appelé aussi « thrombus », se forme suite à une coagulation anormale du sang. Il se constitue généralement lorsque la circulation sanguine est ralentie ou bloquée. Un caillot de sang peut entraîner diverses complications si non-traité rapidement ou mal-pris en charge.

Pourquoi y a-t-il un risque de caillots de sang après l’accouchement ?

Après avoir donné naissance, le corps d’une femme subit plusieurs changements hormonaux, notamment une augmentation de la quantité de progestérone qui favorise la coagulation du sang. Cette coagulation est naturelle et protège la mère contre une hémorragie postnatale. Cependant, cette coagulation peut aussi conduire à la formation de caillots de sang indésirables.

Facteurs de risque de caillots de sang post-partum

  • Césarienne : Les femmes ayant subi une césarienne ont un risque plus élevé de développer des caillots de sang par rapport à celles ayant accouché par voie basse.
  • Obésité : L’excès de poids est un facteur de risque pour les caillots de sang après l’accouchement car il peut entraver la circulation sanguine dans les jambes et le bassin.
  • Ancienne thrombose veineuse profonde : Les femmes qui ont déjà eu un caillot de sang sont également plus susceptibles d’en avoir un nouveau lors de leur accouchement.
  • Sédentarité : Rester alitée ou immobile durant une longue période avant, pendant et après l’accouchement peut ralentir la circulation sanguine et favoriser la formation de caillots.

Les symptômes des caillots de sang après l’accouchement

Il faut être particulièrement attentif aux signes suivants qui pourraient indiquer la présence d’un caillot de sang :

  • Douleur et gonflement : Une douleur qui augmente progressivement et un gonflement important dans une jambe peuvent être caractéristiques d’un caillot de sang. La jambe touchée peut aussi être chaude et rougeâtre.
  • Essoufflement : Un essoufflement inexpliqué et soudain au repos, accompagné ou non de douleurs thoraciques, pourrait signaler la présence d’une embolie pulmonaire – un caillot de sang ayant migré dans les poumons.
  • Saignement vaginal : Des saignements abondants et continus après l’accouchement peuvent parfois indiquer un problème de coagulation. Toutefois, il faut noter que des saignements post-partum appelés « lochies » sont normaux durant les jours voire semaines après l’accouchement; leur intensité doit toutefois diminuer progressivement.

Si vous ressentez l’un ou plusieurs de ces symptômes, il est primordial de consulter rapidement un professionnel de santé qui pourra évaluer la situation et déterminer le traitement adéquat.

Comment prévenir et traiter les caillots de sang après l’accouchement ?

Bien qu’il soit parfois difficile d’éviter totalement la formation d’un caillot de sang après l’accouchement, certaines mesures préventives peuvent être mises en place pour réduire ce risque :

  • Maintenir une bonne circulation sanguine : Marcher régulièrement, bouger et changer de position fréquemment, surtout si vous êtes alitée avant ou après l’accouchement, favorise la circulation du sang dans le corps.
  • Port de bas de compression : Ces dispositifs médicaux permettent d’exercer une pression sur les jambes, aidant ainsi à prévenir la stagnation du sang et la formation de caillots.
  • Surveillance médicale : Un suivi médical attentif après l’accouchement permettra de détecter rapidement tout problème de coagulation ou de caillots sanguins et d’adapter le traitement en conséquence.

En cas de présence avérée d’un caillot de sang, un traitement médical doit être instauré rapidement. Ce traitement peut inclure :

  • Anticoagulants : Également appelés « fluidifiants sanguins », ces médicaments aident à prévenir la formation de nouveaux caillots de sang et empêchent les caillots existants de grossir. Ils peuvent être administrés sous forme d’injections ou de comprimés.
  • Thrombolyse : En cas de complication grave comme une embolie pulmonaire, un traitement par thrombolyse permet de dissoudre rapidement le caillot de sang responsable. Cette procédure est réalisée en milieu hospitalier spécialisé.

Quand consulter un médecin ?

Toute suspicion de caillot de sang après l’accouchement nécessite une consultation médicale en urgence. Il est crucial de ne pas attendre que les symptômes s’aggravent, car cela pourrait conduire à des complications graves voire fatales. Une prise en charge rapide et appropriée est essentielle pour garantir une évolution favorable.

User avatar

camille

Je suis Camille, une maman passionnée résidant à Toulouse. Mon amour pour la maternité et les bébés m'a conduit à partager mes expériences et mes connaissances sur ce blog. Mon cœur bat pour l'allaitement maternel et la parentalité active. J'aime créer des articles sur la façon de tisser un lien fort avec votre bébé dès le début, ainsi que des conseils pour vivre une grossesse épanouie.