Équipements et Confort

Dormir avec son bébé : avantages, risques et conseils pour une cohabitation sécurisée

Par Sona , le 15 avril 2024 , mis à jour le 15 avril 2024 — tous - 4 minutes de lecture
Dormir avec son bébé : avantages, risques et conseils pour une cohabitation sécurisée

Partager le lit avec son nouveau-né, souvent appelé co-dodo ou co-sleeping, est une pratique courante dans de nombreuses cultures à travers le monde. Bien qu’elle soit devenue un sujet de débat dans certaines sociétés modernes, la cohabitation nocturne entre les parents et leur bébé comporte à la fois des avantages indéniables et des risques potentiels. Dans le présent article, nous décortiquerons les aspects positifs et négatifs du co-dodo, en mettant l’accent sur les mesures de sécurité essentielles pour garantir une cohabitation nocturne sécurisée et bénéfique pour le bébé comme pour les parents.

Les bienfaits de dormir avec son bébé

Pratiquer le co-dodo avec son enfant peut s’avérer être une expérience enrichissante pour les parents, tout en offrant de multiples bienfaits pour le nouveau-né. D’un point de vue psychologique et affectif, le co-dodo favorise le renforcement des liens d’attachement entre l’enfant et ses parents. La proximité physique durant la nuit transmet un sentiment de sécurité et de réconfort au bébé, recréant les conditions apaisantes du ventre maternel.

L’allaitement maternel s’en trouve également facilité, car la mère peut répondre rapidement aux signes de faim de son bébé, favorisant ainsi une lactation régulière et abondante. Cela permet également aux jeunes mamans de mieux se reposer, étant donné qu’elles n’ont pas à se lever pour nourrir leur enfant. Le fauteuil à bascule allaitement et le rocking-chair allaitement peuvent compléter le co-dodo en offrant un lieu confortable pour allaiter durant la nuit.

Le co-sleeping pourrait aussi contribuer à une meilleure qualité de sommeil pour le bébé et ses parents, réduisant la fréquence des réveils nocturnes. De plus, la cohabitation nocturne facilite la détection rapide et la réponse aux éventuelles détresses du bébé, telles que les cauchemars ou les perturbations respiratoires.

Risques et recommandations pour une cohabitation sécurisée

Malgré ses avantages, le co-dodo n’est pas dénué de risques, en particulier en ce qui concerne le partage du lit conjugal. Le principal danger réside dans le risque accru de suffocation et de Syndrome de Mort Subite du Nourrisson (SMSN), notamment si le lit partagé ne répond pas à des conditions de sécurité strictes.

Il est impératif de respecter les mesures de sécurité suivantes pour réduire les risques :

  • Assurer une surface de sommeil ferme, sans couettes, oreillers, peluches ou tout objet susceptible de couvrir le visage du bébé.
  • Positionner le bébé sur le dos pour dormir, la position la plus sécuritaire contre le SMSN.
  • Éviter la consommation d’alcool, de drogues, ou de médicaments influençant la vigilance parmi les adultes partageant le lit.
  • Maintenir une température ambiante confortable, aux alentours de 18°C, pour éviter la surchauffe du bébé.
  • Les parents fumeurs doivent absolument éviter le co-dodo, en raison des risques accrus pour la santé respiratoire de l’enfant.

Ces mesures visent à prévenir les risques d’accidents et à assurer que le co-dodo reste une expérience positive et sécurisante pour toute la famille. Pour les parents désireux de maintenir une proximité avec leur bébé tout en minimisant les risques associés au partage du même lit, le recours à un berceau de cododo s’attache directement au lit parental représente une alternative intéressante.

Dormir avec son bébé : avantages, risques et conseils pour une cohabitation sécurisée

Un choix personnel influencé par des considérations de sécurité

Finalement, la décision de pratiquer ou non le co-dodo appartient à chaque famille, devant être prise après une analyse attentive des avantages et des risques associés. En tant que rédactrice spécialisée dans les domaines de la maternité, de la périnatalité, et de la petite enfance, je souligne l’importance d’une information éclairée et d’une adaptation aux besoins spécifiques de chaque enfant et de chaque parent. Le bien-être et la sécurité de l’enfant doivent toujours rester au cœur des pratiques parentales.

La cohabitation nocturne avec son nouveau-né est une expérience unique, capable de renforcer les liens affectifs et de faciliter l’allaitement. Toutefois, il est crucial d’adapter cette pratique aux recommandations des experts en santé pédiatrique pour garantir la sécurité et le confort de tous. Pour toute hésitation ou question, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé, qui saura vous offrir un accompagnement personnalisé.

Par ailleurs, le choix du co-dodo, comme tout aspect de la parentalité, évoluera avec le temps. Il se peut qu’avec la croissance de l’enfant, les familles optent pour des transitions vers un sommeil indépendant. Ces transitions sont également des moments pleins d’apprentissage et d’adaptation, qui se feront naturellement lorsque parents et bébé se sentiront prêts à franchir cette nouvelle étape.

User avatar

Sona

Je suis Sona, une maman de 44 ans passionnée par tout ce qui concerne la maternité et les bébés. Résidant à Nantes, je suis une fervente défenseure de l'éducation bienveillante et je m'efforce de partager mes expériences et mes connaissances sur le sujet. J'adore créer des DIY pour la décoration de la chambre de bébé et concocter des recettes de repas sains pour les tout-petits. Mon objectif sur le blog est d'aider les parents à vivre cette belle aventure de la parentalité en toute sérénité.