Grossesse et Accouchement

Douleur à l’aine et difficulté pour marcher : signes précurseurs de l’accouchement ?

Par Sona , le 16 janvier 2024 , mis à jour le 17 janvier 2024 — tous - 4 minutes de lecture
D8utwozem6ljgrgxzaoh jpeg

La grossesse est une période remplie de surprises et de changements pour le corps. À mesure que la date d’accouchement approche, il est normal de ressentir des douleurs et des gênes dans différentes parties du corps, comme l’aine et les jambes. Ces douleurs peuvent être dues à des facteurs tels que la prise de poids, l’élargissement du bassin, ou encore les hormones produites par le corps pendant la grossesse. Lorsque ces douleurs s’accompagnent de difficultés pour marcher, elles peuvent être interprétées comme des signes avant-coureurs de l’accouchement.

Qu’est-ce que la douleur à l’aine ?

La douleur à l’aine se situe généralement entre le bas du ventre et la cuisse, et peut être causée par divers facteurs. Pendant la grossesse, ce type de douleur est souvent provoqué par l’étirement des ligaments qui soutiennent l’utérus ainsi que par la pression exercée sur les muscles et les articulations entourant cette région. Plus précisément, la douleur peut être attribuée au ligament rond, un support naturel de l’utérus qui s’étend et s’amincit alors que celui-ci augmente de taille. Cette tension excessive peut provoquer des douleurs qui vont de légères à sévères.

Marche et difficultés pour avancer : sont-elles liées à la douleur à l’aine ?

La marche sollicite de nombreux muscles et articulations, notamment ceux des jambes et du bassin. Quand la grossesse avance, les ligaments se relâchent et le bassin s’élargit pour mieux accueillir le bébé. Ces changements peuvent causer une sensation d’inconfort ou de douleur lors de la marche et rendre ainsi difficile certains mouvements comme lever les jambes.

Lien entre la douleur à l’aine et l’accouchement

Alors que la date de l’accouchement approche, la pression exercée sur le col de l’utérus par la tête du bébé peut provoquer une douleur pelvienne. Les femmes ressentent souvent cette douleur à l’aine et aux côtés de leurs cuisses. Cette pression accrue est normale à mesure que le corps se prépare à l’accouchement et peut être accompagnée de contractions, dont certaines peuvent être indolores. De plus, il est courant que cette pression sur le col de l’utérus provoque des difficultés pour marcher ou des douleurs pendant la marche.

Autres signes avant-coureurs de l’accouchement

En dehors de la douleur à l’aine et des difficultés pour marcher, il existe d’autres signes qui peuvent indiquer que l’accouchement approche. Voici une liste non exhaustive :

  1. Contractions régulières et rapprochées : Si vous ressentez des contractions toutes les 10 minutes ou moins, cela peut être un signe d’accouchement imminent.
  2. Perte du bouchon muqueux : La perte de ce bouchon qui se situe à l’entrée du col de l’utérus peut indiquer que le travail commence. Il est parfois accompagné de quelques gouttes de sang.
  3. Rupture de la poche des eaux : Lorsque le liquide amniotique s’écoule et que vous ne pouvez pas le contrôler, il est fort probable que votre accouchement soit imminent.
  4. Nausées et vomissements : Certaines femmes peuvent ressentir une grande nausée dans les jours précédant leur accouchement, parfois aussi accompagnée de diarrhée. Cette réaction serait due aux changements hormonaux durant cette période.

Quand consulter ?

Si vous êtes enceinte et que vous ressentez de fortes douleurs à l’aine ou des difficultés pour marcher, il est essentiel de consulter un professionnel de santé, qui pourra évaluer si ces symptômes sont liés à votre grossesse ou à l’accouchement.

Dans certains cas, les douleurs à l’aine peuvent signaler des complications, telles qu’une infection urinaire ou une déchirure musculaire. Un diagnostic précoce permettra de mettre en place des traitements appropriés et d’éviter d’éventuelles complications.

Toutefois, même en l’absence de complications, la douleur à l’aine et les difficultés pour marcher peuvent être très dérangeantes pour une femme enceinte. Discuter avec un professionnel de santé vous permettra d’envisager des solutions efficaces pour soulager votre inconfort.

En somme, bien que la douleur à l’aine puisse être liée aux changements du corps pendant la grossesse et au processus d’accouchement, il est important de ne pas négliger ces symptômes et de consulter en cas de doute.

User avatar

Sona

Je suis Sona, une maman de 44 ans passionnée par tout ce qui concerne la maternité et les bébés. Résidant à Nantes, je suis une fervente défenseure de l'éducation bienveillante et je m'efforce de partager mes expériences et mes connaissances sur le sujet. J'adore créer des DIY pour la décoration de la chambre de bébé et concocter des recettes de repas sains pour les tout-petits. Mon objectif sur le blog est d'aider les parents à vivre cette belle aventure de la parentalité en toute sérénité.