Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation40
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Développement13
  • Scolarisation12
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

Les Oméga-3, cette graisse dont tu te feras un plaisir d’emplir tes fesses

une réponse • 7 min • • 21 Jan 2016

Aujourd’hui je viens te parler des bienfaits des Oméga-3 pendant la grossesse (et l’allaitement).

Il existe une version très courte de cet article, qui est : ça t’évite le baby blues et rend ton bébé intelligent. Voilà qui devrait te motiver.

Mais sinon, j’ai essayé d’apporter quelques vraies explications aux faits avancés ci-dessus, avec en prime une liste d’aliments que tu peux manger pour ne pas avoir à payer 30 euros la boîte de gélules qui va te tenir un mois.

Les Oméga-3, quésaco ?

Les Oméga-3 font partie des acides gras dits essentiels, c’est à dire qu’ils nous sont absolument nécessaires, et que la seule manière de les obtenir est de les trouver tels quels dans nos aliments.

Il en existe deux variantes : les acides gras d’origine animale, et ceux d’origine végétale. Il faut savoir, les Oméga-3 ne seront pas absorbés pareil par ton organisme selon leur origine : tandis que les Oméga-3 trouvés dans la viande et le poisson seront assimilés sans que t’aies rien à faire de plus, ceux provenant des céréales et légumes seront plus récalcitrants.

Rentrons un tout petit peu dans la partie technique, il existe 3 types d’Oméga-3 : EPA, DHA et ALA. Je pourrais te dire à quoi correspondent ces initiales mais je me suis dit que tu risquerais de quitter cette page direct, et aussi avouons-le, on s’en fiche. Ce qu’il faut savoir, c’est que les Oméga-3 qui sont bons pour nous sont les EPA et les DHA ; les EPA sont ceux nous intéressent particulièrement dans le cadre de la dépression post-partum et de la dépression tout court en fait, les DHA étant ceux qui favoriseraient le développement cérébral de notre bébé. Si tu ingurgites des ALA, c’est bien aussi, mais en moyenne seul 1% de la quantité d’ALA avalée sera transformée en EPA et DHA…

Bien.

Les Oméga-3, un anti-dépresseur

Alors, rien gravé dans la pierre, mais il se trouve que l’EPA favoriserait la bonne diffusion d’hormones du bien-être, comme par exemple l’endorphine et la sérotonine. Et un taux faible de celles-ci est directement lié à certains états dépressifs.

Par ailleurs tu le sais, pendant la grossesse, un bébé ça pompe dans les réserves de sa maman. Pour peu que tu sois déjà un peu juste niveau stock en Oméga-3, tu risques donc d’être carrément en manque vers la fin de ta grossesse et les semaines qui suivent l’accouchement, ce qui aurait pour effet de potentiellement faire de toi un terrain favorable pour la dépression post-partum.

Ça vaut ce que ça vaut, moi dans le doute je prends des compléments d’Oméga-3 les trois derniers mois de grossesse. Comme ça au moins, je ne pourrai pas me faire le reproche de ne pas avoir essayé.

Et puis, puisque c’est plutôt bon pour la santé et celle de ton bébé aussi…

Les Oméga-3 pendant la grossesse et l’allaitement, pour un bébé plus intelligent ?

Le DHA intervient dans le développement du cerveau et de la rétine. Je te l’ai soufflé plus haut, et oui il fallait cliquer.

Et même si certains remettent ça en question, il semblerait tout de même qu’il existe un lien entre la consommation de poisson pendant la grossesse et un coefficient intellectuel plus élevé à l’âge de huit ans (clic).

Attention, il ne s’agit pas de faire de nos petits des génies d’un coup de baguette magique dégoulinante de graisse, on s’entend, mais là encore, dans le doute…

(Et psst, si ce sujet t’intéresse, je t’invite à jeter un oeil au site web du projet NUTRIMENTHE, dont le but est d’expliquer finement le lien entre Oméga-3 et principalement le DHA, et le développement cérébral de nos petiots.)

À la chasse !

On trouve les Oméga-3 en grande quantité dans la plupart des poissons gras : saumon (SUSHIS, qui a dit SUSHIS ??), thon, maquereau, hareng, sardine, truite, etc. Génial, oui, mais attention aussi, car ces poissons sont parfois remplis de mercure, rapport aux activités polluantes de l’espèce humaine. Et oui, c’est triste. Les poissons seront d’autant plus contaminés qu’ils vivent longtemps et se nourrissent d’autres poissons déjà contaminés un peu mais pas trop ; à éviter donc, les prédateurs type requin ou espadon.

Pour ce qui est des autres sources d’Oméga-3, tu entendras peut-être que les graines de lin et a  fortiori l’huile de lin sont très riches en Oméga-3, et c’est vrai. Seulement, ces aliments sont riches en ALA, et donc… pas forcément ce qu’on recherche. De plus, c’est mort si tu chauffes les graines ou le produit dérivé, donc exit le pain aux graines et la cuisine à base d’huile de lin si ce n’est pour en mettre dans ta salade.

Mais pas de panique pour les non-adeptes de poisson, il existe tout de même des sources non-marines d’Oméga-3 (faudra en consommer un peu plus quand même) :

  • Tout d’abord, tu peux en trouver dans la viande d’animaux élevés en plein air, et qui ont consommé de l’herbe et de la luzerne (mais qui ne sont pas des ruminants) : cheval, lapin, etc.
  • Ensuite, les fruits à coque sont certes caloriques, mais vont avoir l’avantage de t’apporter ces précieuses graisses (et puis perso, pendant les nausées des trois premiers mois, les noix étaient l’un des seuls aliments qui passait).
  • N’oublions pas non plus le colza et donc l’huile de colza.
  • On peut enfin mentionner aussi certains légumes mais alors attention, il va falloir en descendre pas mal et aussi, ils contiennent plutôt des ALA : épinards, mâche, laitue, frisée, coeurs de palmier, avocat, etc.

En fait, je crois vais arrêter de m’époumoner et juste te renvoyer vers la page Wikipédia qui va bien si t’es d’accord ?

Sinon, comme je l’ai dit plus haut, tu peux tout simplement pointer le bout de ton nez en pharmacie tous les mois avec une trentaine d’euros en poche, et avaler les précieuses capsules en journée (enfin en soirée – paraît que c’est mieux).

Petites précisions

Si tu recherches plus qu’un simple petit conseil de maman et que tu veux vraiment être sûre de ce que tu fais, il existe des professionnels de la nutrition qui seront sans doute ravis de te rencontrer. Notamment, au-delà de consommer des Oméga-3, il semblerait que l’équilibre entre ces graisses et les autres aurait son importance ; je n’ai pas dans l’intention de retourner à la fac pour terminer cet article, et s’avancer en terres inconnues n’est pas dans les habitudes de la maison, je te renvoie donc à leur connaissance du sujet !

Je te glisse encore un petit lien pour que tu puisses continuer de t’informer sur les Oméga-3 et leurs bienfaits devant ton écran si tu le souhaites : hop !

Voilà, et maintenant, quand tu verras passer des articles aux titres bien plus accrocheurs que le mien, du genre « L’intelligence de votre enfant dépend de la taille de vos fesses », tu sauras que la question est un peu plus complexe que ça…

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

21 Jan 2016

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. F

    FOXKLER 21 Jan 2016 - 12:54 Répondre

    mon fils doit être une bête de course vu le diamètre de mon popotin ! ^_^

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.