Santé et Soin de Bébé

Luttez contre l’endormissement difficile à 2 ans : conseils pratiques et solutions

Par Sona , le 18 avril 2024 , mis à jour le 18 avril 2024 — tous - 4 minutes de lecture
Luttez contre l'endormissement difficile à 2 ans : conseils pratiques et solutions

L’endormissement des tout-petits peut parfois se transformer en une épreuve de patience pour les parents, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants de 2 ans qui peinent à trouver le sommeil. Avoir un enfant qui réclame sans cesse votre présence ou qui se réveille plusieurs fois pendant la nuit peut être exhaustif pour toute la famille. Mais, rassurez-vous, certaines stratégies peuvent vous aider à surmonter ces difficultés.

La routine du dodo

Instaurer une routine nocturne stable est crucial pour aider votre enfant à se préparer à dormir. Cette routine prévisible apporte une sécurité émotionnelle à l’enfant et l’aide à comprendre que le moment de se coucher approche. Un rituel du coucher, composé d’activités calmantes telles que lire une histoire, écouter une douce mélodie ou prendre un bain tiède, signale au corps et à l’esprit de l’enfant qu’il est temps de ralentir et de se préparer au sommeil.

La spécialiste en périnatalité et petite enfance, moi-même, j’ai compris à travers mes années d’expérience et mes formations en psychologie de l’enfant, que la cohérence et la régularité sont les clés pour instaurer une routine de sommeil efficace. Être consistante dans vos actions chaque soir aide votre enfant à développer un cycle de sommeil régulier.

Passer au grand lit

Le passage du lit à barreaux au grand lit est souvent une étape importante qui marque l’autonomie croissante de l’enfant. Ce changement, bien qu’excitant pour lui, peut aussi être source d’anxiété et perturber son sommeil initialement. Pour faciliter cette transition, assurez-vous que le nouveau lit soit accueillant et sécurisé. Ajouter des barrières de sécurité peut aider à prévenir les chutes nocturnes et rassurer l’enfant. L’impliquer dans le choix du lit ou de la literie peut également le rendre plus excité et acceptant de ce changement.

Pour aider votre enfant lors de cette transition, il est utile de rester proche de lui jusqu’à ce qu’il s’endorme durant les premières nuits dans son grand lit. Cependant, il est impératif de graduellement réduire cette présence pour encourager l’indépendance et l’autonomie dans l’endormissement.

Étape Actions
Avant le coucher Instauration d’une routine calmante
Transition vers le grand lit Choix participatif du lit, ajout de sécurités
Après le coucher Diminution progressive de la présence parentale

Luttez contre l'endormissement difficile à 2 ans : conseils pratiques et solutions

L’importance du bien-être dans la journée

Le sommeil d’un enfant est souvent le reflet de son bien-être général durant la journée. Un enfant stressé, surstimulé ou qui n’a pas dépensé assez d’énergie aura plus de mal à s’endormir. Favoriser des activités physiques appropriées à son âge et des moments de calme avant le coucher peut grandement aider à réguler son sommeil. Il est également important de prêter attention à son alimentation, en évitant les repas trop lourds ou les boissons excitantes avant le coucher.

Les interactions familiales harmonieuses et une atmosphère aimante contribuent également à un endormissement plus serein. Les moments passés ensemble, les câlins et des paroles rassurantes dans la journée aident l’enfant à se sentir aimé et sécurisé, réduisant ainsi son anxiété au moment du coucher.

Le tableau de récompense

Un outil souvent sous-estimé dans la gestion des difficultés d’endormissement est l’utilisation d’un tableau de récompenses. Impliquer votre enfant dans la création de ce tableau peut le motiver à adopter de bonnes habitudes de sommeil. Par exemple, chaque fois qu’il se couche sans se relever, il peut coller un autocollant sur son tableau. Atteindre un certain nombre d’autocollants pourrait lui valoir une petite récompense, comme le choix de l’histoire du soir ou une activité spéciale le weekend.

Cette méthode positive incite l’enfant à collaborer dans le processus d’endormissement et apporte un aspect ludique qui peut diminuer son anxiété.

Gérer les réveils nocturnes

Les réveils nocturnes sont fréquents chez les enfants de cet âge, mais il existe des moyens de les gérer sans nécessairement perturber le sommeil de toute la famille. Lorsqu’il se réveille, un retour au calme et un environnement rassurant sont essentiels. Laisser une veilleuse dans sa chambre, la porte entrouverte et éventuellement utiliser un appareil diffusant une musique douce ou des bruits blancs peut l’aider à se rendormir seul.

Soyez patient et compréhensif, mais également constant dans votre méthode. Il peut être utile d’expliquer pendant la journée, dans des termes que l’enfant peut comprendre, l’importance du sommeil et ce que vous attendez de lui durant la nuit.

Toutes ces stratégies prennent du temps et demandent de la patience et de la constance de la part des parents. Cependant, avec amour et persévérance, votre enfant pourra retrouver des nuits paisibles et réparatrices.

User avatar

Sona

Je suis Sona, une maman de 44 ans passionnée par tout ce qui concerne la maternité et les bébés. Résidant à Nantes, je suis une fervente défenseure de l'éducation bienveillante et je m'efforce de partager mes expériences et mes connaissances sur le sujet. J'adore créer des DIY pour la décoration de la chambre de bébé et concocter des recettes de repas sains pour les tout-petits. Mon objectif sur le blog est d'aider les parents à vivre cette belle aventure de la parentalité en toute sérénité.