Grossesse et Accouchement

Hémorroïdes après l’accouchement : ce qu’il faut savoir

Par Sona , le 16 janvier 2024 , mis à jour le 16 janvier 2024 — tous - 5 minutes de lecture
Xcddy3vanzep3bvdbwou jpeg

Les hémorroïdes après accouchement sont un sujet de préoccupation pour de nombreuses femmes. Ce phénomène, également appelé maladie hémorroïdaire post-partum, résulte souvent des efforts réalisés lors de l’accouchement et affecte principalement les jeunes mamans. Dans cet article, nous aborderons les causes, les symptômes ainsi que les traitements de cette affection postnatale.

Pourquoi apparaissent les hémorroïdes après l’accouchement ?

Pression exercée sur la région anale

Une pression accrue sur le rectum et l’anus peut favoriser l’apparition d’hémorroïdes. Durant l’accouchement, les efforts effectués par la femme pendant les contractions et la poussée du bébé mettent en effet sous tension la région anale, occasionnant parfois une dilatation des veines hémorroïdaires internes et externes.

Relâchement des tissus pelviens

Le relâchement des tissus pelviens est également un facteur à prendre en compte. Pendant la grossesse, la production excessive d’hormones (comme la progestérone) et la prise de poids peuvent engendrer un relâchement des parois veineuses. Si ces dernières ne retrouvent pas rapidement leur tonicité après l’accouchement, elles deviennent alors vulnérables aux inflammations susceptibles de mener à la formation d’hémorroïdes après l’accouchement.

Constipation post-partum

La constipation est un problème fréquent chez les femmes en post-partum. Environ 25% des jeunes mamans sont touchées par la constipation durant cette période. Les douleurs entraînées par cette dernière peuvent provoquer une augmentation de la pression sur la région anale, faisant ainsi le lit pour la maladie hémorroïdaire.

Quels sont les symptômes des hémorroïdes après accouchement ?

Les hémorroïdes post-partum se manifestent généralement par :

  • Des démangeaisons ou irritations dans la région anale ;
  • Un gonflement et une inflammation autour de l’anus ;
  • La présence de sang sur le papier toilette ou sur les selles ;
  • Une sensation d’inconfort ou de douleur lors de la défécation.

Notez que ces symptômes peuvent varier selon qu’il s’agit d’hémorroïdes internes (à l’intérieur de l’anus) ou externes (autour de l’anus).

Comment prévenir les hémorroïdes après accouchement ?

Mettre en place une alimentation équilibrée et riche en fibres

Adopter une alimentation équilibrée et riche en fibres peut aider à améliorer le transit intestinal et ainsi prévenir la constipation, limitant ainsi le risque de développer des hémorroïdes après l’accouchement. Il est recommandé de consommer quotidiennement des fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses et autres aliments riches en fibres.

Boire suffisamment d’eau

L’hydratation est essentielle pour prévenir la constipation en post-partum. Boire au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour peut contribuer à maintenir la bonne élasticité des parois intestinales et faciliter ainsi le passage des selles.

Pratiquer une activité physique régulière

La pratique d’une activité physique adaptée, comme la marche ou les exercices de yoga doux, permet d’améliorer la circulation sanguine, de favoriser un bon transit intestinal et de renforcer les muscles du plancher pelvien, diminuant ainsi le risque d’hémorroïdes après accouchement.

Réaliser des exercices de Kegel

Les exercices de Kegel sont de simples exercices qui consistent à contracter puis relâcher les muscles du plancher pelvien. Réalisés régulièrement durant la grossesse et après l’accouchement, ces mouvements peuvent aider à retrouver rapidement la tonicité des muscles autour de l’anus et ainsi minimiser les risques d’apparition de la maladie hémorroïdaire postnatale.

Traitement des hémorroïdes après accouchement

Mesures hygiéniques et alimentaires

En cas d’hémorroïdes légères, adopter une bonne hygiène anale et pratiquer des gestes simples peuvent s’avérer efficaces pour soulager les symptômes :

  • Utiliser du papier toilette doux, non parfumé et humidifié à l’eau tiède ;
  • Appliquer des compresses froides sur la zone touchée et prendre des bains de siège chauds pour favoriser la circulation sanguine ;
  • Adopter une alimentation riche en fibres et boire suffisamment d’eau pour prévenir la constipation ;
  • Eviter les aliments épicés et irritants.

Médicaments et traitements locaux

Certains médicaments sous forme de crèmes ou suppositoires peuvent être prescrits pour soulager la douleur, réduire l’inflammation et faciliter la guérison des hémorroïdes après accouchement. Il est important de consulter un médecin afin d’obtenir des conseils adaptés à votre situation.

Traitement chirurgical

Dans le cas d’hémorroïdes sévères ne répondant pas aux traitements locaux, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Toutefois, il s’agit d’une solution rarement recommandée en post-partum puisque la plupart des femmes voient leurs hémorroïdes disparaître naturellement quelques semaines après l’accouchement.

En résumé, les hémorroïdes après accouchement sont un phénomène fréquent mais généralement bénin. Il est important d’adopter de bonnes habitudes hygiéniques et alimentaires, ainsi que de consulter un professionnel de santé en cas de symptômes persistants.

User avatar

Sona

Je suis Sona, une maman de 44 ans passionnée par tout ce qui concerne la maternité et les bébés. Résidant à Nantes, je suis une fervente défenseure de l'éducation bienveillante et je m'efforce de partager mes expériences et mes connaissances sur le sujet. J'adore créer des DIY pour la décoration de la chambre de bébé et concocter des recettes de repas sains pour les tout-petits. Mon objectif sur le blog est d'aider les parents à vivre cette belle aventure de la parentalité en toute sérénité.