Santé et Soin de Bébé

Tout savoir sur le syndrome de la tête plate et comment y remédier

Par laura , le 2 mars 2024 , mis à jour le 2 mars 2024 — tous - 6 minutes de lecture
Tout savoir sur le syndrome de la tête plate et comment y remédier

La santé et le bien-être des bébés sont des sujets primordiaux pour tout parent ou spécialiste de la pédiatrie. Une préoccupation fréquente parmi de nombreux parents est la formation d’une tête plate chez leur nourrisson, connue médicalement sous les termes de plagiocéphalie ou brachycéphalie. Ces anomalies crâniennes peuvent apparaître en raison de positions de couchage répétées ou de conditions musculaires restreintes. Comprendre les causes, les moyens de prévention et les options de traitement pour ces conditions peut grandement aider à gérer et à minimiser leurs impacts.

Pourquoi bébé a la tête plate ?

La plagiocéphalie, souvent appelée syndrome de la tête plate, est une déformation cranienne qui peut survenir lorsque le bébé repose trop longtemps dans la même position, généralement sur le dos. Cette condition est liée à la malléabilité du crâne d’un nourrisson, qui est particulièrement souple durant les premiers mois de vie pour faciliter le passage à travers le canal de naissance. Si un bébé repose constamment sur une partie de sa tête, la pression continue peut aplatir le crâne dans cette région.

Facteurs de risque comprennent un manque de mobilité, l’utilisation prolongée de sièges-coques, et la présence de tensions musculaires comme le torticolis ou le syndrome de Kiss. De plus, des conditions comme des freins de langue ou des reflux gastro-œsophagiens, qui amènent le nourrisson à tourner la tête d’un côté plus fréquemment, peuvent contribuer à la plagiocéphalie.

Pour savoir plus sur la différence entre plagiocéphalie et brachycéphalie chez les bébés, il est indispensable de reconnaître que la brachycéphalie est caractérisée par un aplatissage à l’arrière de la tête, rendant la tête plus large qu’elle n’est longue, tandis que la plagiocéphalie se réfère à un aplatissement d’un côté de la tête, résultant souvent en une asymétrie cranienne.

Comment éviter le syndrome de la tête plate ?

Prévenir l’apparition du syndrome de la tête plate repose principalement sur la modification des positions de couchage du bébé et l’encouragement du mouvement.

  • Varier les positions : Il est essentiel de changer régulièrement la position du bébé durant le sommeil et les périodes d’éveil. Bien que la position sur le dos soit recommandée pour dormir en raison du risque de mort subite du nourrisson, des périodes d’éveil sur le ventre et assis sous surveillance peuvent aider à prévenir la pression continue sur une partie de la tête.
  • Motricité libre : Les bébés doivent avoir l’occasion de bouger librement. Evitez l’usage prolongé de sièges-coques et de transats qui limitent le mouvement et encouragent la pression sur l’arrière de la tête.
  • Stimulation : Positionner des jouets et activités de manière à encourager votre bébé à tourner la tête des deux côtés est une tactique utile. Cela aide non seulement à prévenir la tête plate mais aussi à stimuler le développement sensoriel et moteur du nourrisson.

De plus, il est conseillé de consulter un professionnel si vous suspectez que votre bébé a des difficultés respiratoires ou d’autres problèmes de santé pouvant limiter son mouvement.

Comment traiter le syndrome de la tête plate ?

Si malgré tous les efforts de prévention, le bébé développe une plagiocéphalie ou une brachycéphalie, différentes options de traitement sont disponibles. La meilleure stratégie dépendra de l’âge du bébé et de la sévérité de la déformation.

Thérapie de repositionnement : La méthode la plus couramment recommandée est le repositionnement du bébé pour minimiser la pression sur la partie aplatie de la tête. Encourager votre bébé à se coucher sur le côté opposé ou à changer de position régulièrement peut contribuer à une réduction naturelle de la plagiocéphalie.

Intervention professionnelle : Dans certains cas, la consultation d’un kinésithérapeute ou d’un ostéopathe spécialisé en pédiatrie peut être requise. Ces professionnels peuvent identifier et traiter les tensions musculaires ou autres problèmes sous-jacents contribuant à la déformation. Ils pourront également fournir des conseils spécifiques et des exercices à faire à domicile pour aider à corriger la forme de la tête.

En ce qui concerne le débat sur l’efficacité des casques correcteurs, les opinions diffèrent. Certains spécialistes peuvent les recommander pour des cas plus sévères où les techniques de repositionnement et la thérapie physique n’ont pas donné les résultats escomptés. Ces dispositifs peuvent aider à redistribuer la pression sur le crâne de manière plus uniforme, permettant ainsi aux zones aplatiées de rattraper leur retard de croissance. Cependant, leur usage est généralement considéré comme une mesure de dernier recours en raison de leur coût, de leur inconfort potentiel pour le bébé, et de la nécessité de les porter presque 24 heures sur 24. Il est crucial de discuter avec un professionnel de la santé pour déterminer le meilleur cours d’action pour votre enfant.

Si le diagnostic de tête plate est fait, ne désespérez pas. Dans de nombreux cas, avec des mesures appropriées, l’aspect esthétique de la déformation peut être nettement amélioré. Gardez en tête l’importance de la prévention et n’hésitez pas à consulter des spécialistes pour obtenir des conseils personnalisés. Pour les premières phases de croissance essentielles, informez-vous également sur les poussées de croissance chez les bébés.

Âge Activité Objectif
0-3 mois Eveil sur le ventre Renforcement du cou et prévention de l’aplatissement arrière de la tête
3-6 mois Rotation de la tête dans toutes les directions Équilibre dans la pression crânienne
6 mois et plus Suivi postural personnalisé Correction de la forme crânienne en cas de plagiocéphalie confirmée

En suivant ces conseils et recommandations, vous maximisez les chances d’un développement sain de la forme de la tête de votre bébé. Gardez un œil attentif sur son bien-être et n’hésitez jamais à solliciter l’avis d’experts en cas de doute ou de préoccupation.

User avatar

laura

Je suis Laura, une jeune maman de 30 ans basée à Lyon, passionnée par la parentalité positive. Ma mission est d'apporter des conseils pratiques et des astuces pour accompagner les parents dans leur voyage avec leurs tout-petits. J'aime créer des articles sur la parentalité consciente, les activités ludiques pour les enfants en bas âge, et les conseils pour favoriser un environnement stimulant pour le développement des bébés. Lyon est une ville dynamique, et j'aime explorer les parcs et les endroits adaptés aux familles pour trouver de nouvelles inspirations pour mes articles. Attendez-vous à des contenus enrichissants et bienveillants pour vous aider dans votre parcours parental sur ce blog.