Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation37
  • Santé36
  • Lifestyle34
  • Grossesse33
  • Organisation28
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...13
  • Développement13
  • 0-6 mois12
  • Scolarisation12
  • Allaitement10
  • Shopping10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

Rentrée scolaire : et les enfants pas encore propres ?

4 réponses • 4 min • • 21 Août 2017

 

La rentrée scolaire approche à grands pas et c’est clairement l’objet de préoccupation numéro 1 de beaucoup de parents. Je t’ai déjà raconté des trucs pas très très rigolos sur la rentrée scolaire, c’est vrai (mais tu verras, l’année prochaine tu en riras …). J’ai aussi tenté de te livrer mes recettes pour tenter de passer le cap en douceur.

Mais il reste UN sujet délicat : l’enfant pas propre alors que la rentrée approche à grands pas !

Il fallait que j’en parle tant je sais que ça flippe certains parents : Saches que le jour de la rentrée, au moins 4 merveilles de la classe de ma fille se sont pointées armées de leur couche, d’une tétine et d’un doudou le jour de la rentrée. La maîtresse a gentiment sermonné les parents qui ne faisaient pas les fiers : elle a dit « pas de couche à l’école », les parents ont dit « mais ils sont pas propres », la maîtresse a dit « je prends quand même, mais sans les couches », puis l’ATSEM et la maîtresse ont passé 3 semaines à changer les culottes mouillées, et on n’a plus jamais parlé de couches à l’école.

Alors je sais, c’est différent dans toutes les écoles.

Et on va potentiellement te menacer d’exclure ton précieux. Si quelqu’un se permet ce genre de menace, saches que rien n’autorise une école à exclure un enfant pour ce genre de considération.

Donc, si ton enfant n’a pas encore lâché les couches, t’inquiète, c’est pas le seul et ça va le faire, juste, vire les couches dès maintenant, au cas où ta maitresse soit moins cool que la mienne.

Parce qu’il n’y a pas 36 manières de faire quand on veut que ça aille vite : il faut juste enlever les couches.

Profites de cette dernière semaine pour expliquer à ta merveille qu’à présent on va devoir mettre une culotte seulement, et montres lui comment on va aux toilettes. Extasies toi quand il va aux toilettes, passes y le temps qu’il faut (c’est relou, je sais), accompagnes le mille fois dans la journée s’il le réclame, et penses à lui proposer d’aller aux toilettes très souvent. C’est super contraignant au début, mais en général ça marche du tonnerre. Et s’il fait pipi dans son pantalon, tu la joues « c’est pas grave mais il faut éviter quand même parce que ce n’est pas agréable d’avoir un pantalon plein de pipi ».

Il devrait être d’accord avec toi en principe.

Evidemment, on n’est pas à une exception près, mais si tout le monde relativise le fait que oui, un enfant qui fait pipi dans un siège auto, sur un tapis ou sur les genoux de mamie, c’est pas hyper confortable mais que c’est pas grave non plus, le fait d’enlever les couches à quelques semaines de la rentrée, ça a des chances d’être radical. Par contre il ne faut pas tricher : si on enlève les couches on les enlève, on ne s’amuse pas à en remettre une parce que dans le train c’est mieux ou dans la poussette c’est plus propre. On assume à fond !

Et pour l’école, saches que le fait que tous les enfants aillent aux toilettes à plusieurs reprises au cours de la journée, tous ensemble, et qu’aucun ne porte de couche, ça a tendance à fonctionner, rapport à l’effet d’entraînement : si tout le monde fait pareil, on a tendance à s’aligner.

En attendant la rentrée scolaire…

Donc on est bien d’accord : la rentrée c’est dans, genre, une semaine, tu as encore le temps de t’attaquer à ce petit problème qui n’en n’est pas un. Pour te dire, avec Petite Chérie, on a dit STOP aux couches 2 semaines avant la rentrée, on s’est mises d’accord, et tout s’est bien passé. Alors il n’y a aucune raison que toi, tu te tortures avec ça. Vires les couches et tu verras bien comment les choses vont se goupiller. Et tu trouveras une solution, quoiqu’il arrive, donc respires !

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

21 Août 2017

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. L

    Lily 29 Août 2017 - 1:39 Répondre

    Bien d’accord 😉
    C’était ma grosse angoisse de ces derniers mois. J’attendais un déclic (l’enfant qui décidé d’enlever les couches tout seul, quoi) qui n’est jamais venu.
    Le premier jour de nos vacances on a enlevé les couches le jour, et en une semaine à la maison c’était quasi réglé. On a encore des accidents parfois, mais pour l’école ça devrait convenir (on revient de loin)… En bonus, les couches de nuit sont toujours sèches (mais j’attend d’avoir passé la rentrée et ses bouleversements pour les enlever) !
    Bon courage et bonne rentrée à toutes les mamans 2014 (et les autres aussi) 😉
  2. M

    Moureaud 31 Août 2017 - 9:51 Répondre

    1er rdv avec la directrice ce matin.
    Je lis sur le visage de mon petit sa tête de « je fais popo » … Je garde le sourire, Hi hi oui il a encore une couche il n’est pas tout à fait propre hi hi par contre il connaît toutes les lettres de l’alphabet et sait compter jusqu’à 10.
    Bon je me suis « mangé » la fameuse menace …. S’il y a trop d’accident à l’école, le petit devra rentrer à la maison le temps d’acquérir la propreté. Franchement étant fe nature anxieuse et nient bizarrement RIEN À PETER ! J’ai confiance en mon Titi ! Fuck le système mdr !
    • J

      Juliette 01 Sep 2017 - 4:28

      Bichon ! Sa première rentrée ! Je reste convaincue que sans couche, poussé à suivre le rythme avec les autres, il sera propre en quelques petites semaines ! On croit en lui !
  3. C

    CC 22 Sep 2017 - 11:38 Répondre

    J’ai attendu quelques semaines avant de répondre, mais j’ai failli hurler de rire à la phrase « Il devrait être d’accord avec toi en principe ». En principe sans doute, mais pas chez tout le monde 🙂 Chez nous, petit gars (3 ans pile à la rentrée) n’est pas intéressé, mais alors pas intéressé du tout par la question, les couches c’est tellement pratique ! Il a eu une période où il ne voulait plus mettre de couche pendant l’été,
    mais sans rien changer à son comportement (il refuse d’aller aux toilettes ou n’y fait rien), donc j’en ai eu assez de passer ma vie à le changer.

    Alors en août, j’en ai eu marre de me battre pour le mettre sur le pot, je lui ai mis le marché en main « ok, je ne t’embête plus avec ça, mais je te préviens, à l’école tu n’auras pas le choix, tu iras aux toilettes comme les copains ». Cette attitude n’a pas forcément été comprise par tout le monde, mais j’ai confiance en mon poussin et… il est propre à l’école 🙂 J’avais juste prévenu la maîtresse qu’il ne demandait pas. (Qui n’a pas menti à une maîtresse de petite section à ce sujet, hein ?) Bon, ok, il n’y va que le matin, ça aide (il dort 3h l’après-midi). J’ai quand même investi dans des culottes d’apprentissage (Bambino Mio) pour limiter les dégâts au cas où.

    Bon, par contre, à la maison, rien n’a changé. Après la rentrée, aller sur le pot/le réducteur faisait de tels drames que j’ai arrêté d’insister. Je l’ai abondamment félicité que ça se passe bien à l’école, je lui ai dit que je lui fichais (pour l’instant) la paix à la maison mais que quand il aurait grandi, il faudrait aussi aller aux toilettes à la maison. On verra bien…

    Et vous, les parents de petits 2014 pas propres, qu’a donné votre rentrée ?

    Pour déculpabiliser d’avance les parents de petits 2015, apparemment, il est loin d’être le seul dans sa classe… Il y a déjà eu plusieurs accidents (même si aucun parent n’a annoncé clairement la non-propreté). Mon conseil serait de ne rien dire et prier que ça se passe bien: pris dans le groupe, il y a beaucoup de chances que votre précieux suive le rythme… du moins à l’école !

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *