Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation39
  • Santé36
  • Lifestyle36
  • Grossesse33
  • Organisation28
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...13
  • Scolarisation13
  • Développement13
  • 0-6 mois12
  • Allaitement10
  • Shopping10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

Les catalogues de jouets de Noël… bof bof !

6 réponses • 5 min • • 30 Oct 2017

Ca y est, les premiers catalogues de Noël sont arrivés dans beaucoup de boîtes aux lettres.

Et cette année encore, Petite Chérie, qui aura 4 ans quelques jours avant Noël, ne verra pas ces catalogues. Jusqu’à présent, tout le monde trouvait ça plutôt normal, parce qu’elle était petite et que donc l’intérêt était limité.

Mais cette année, je dois déjà un peu plus souvent expliquer notre démarche. Ce qui ne pose aucun problème, d’ailleurs, parce que tu auras deviné que j’aime bien discuter éducation !

Donc, je ne donne pas les catalogues de jouets de Noël à ma fille pour trois raisons principales, finalement assez imbriquées les unes dans les autres.

Déjà, pour savoir ce qui lui fait vraiment plaisir, à elle.

Je souhaite que, tant que c’est encore possible, ma merveille demande au Père Noël ce qui lui fait réellement plaisir, et pas ce que tous les autres vont commander ou ce que le marchand de jouets aura décidé de mettre en avant.

Comme l’année dernière où son seul souhait c’était d’avoir un dinosaure. Rien d’autre qu’un dinosaure. Clairement, c’est pas en choisissant dans un catalogue ou en allant dans un magasin de jouets qu’elle aurait autant focalisé sur cette idée venue de sa petite tête. En passant, sache que j’ai trouvé LE dinosaure qui nous suit encore partout une année après, même si l’enfant merveilleuse a décidé qu’il a une tête de tortue (ce dont je te laisse juger sur la photo).

Tout ça pour dire que, décider de ce qui nous ferait vraiment plaisir, avec ou sans catalogue, c’est pas tout à fait la même chose. Pour moi, un catalogue c’est plus une source d’influence qu’une source d’inspiration, et je préfère éviter pour le moment.

Tu noteras que j’écris « pour le moment » parce que je ne me fais aucune illusion, le moment viendra où elle voudra les regarder et où je céderai forcément.

Ensuite, les catalogues, c’est la consommation à fond les ballons !

C’est très lié à ma première idée, je ne veux pas de catalogue à la maison parce que Noël c’est super chouette, mais la débauche de cadeaux c’est parfois un peu too much. Alors comme je l’ai expliqué un jour, c’est un cadeau par personne (= Petite Chérie reçoit un cadeau par personne maximum), la règle imposée à la maison.

Et du coup, tout un catalogue, ça fait beaucoup ! Je crains que ça laisse à penser qu’on peut tout avoir, puisque tout est là. Et aussi que ça donne à ma merveille l’illusion de l’embarras du choix : comme si on pouvait choisir exactement ce qu’on veut dans le joli livre. Alors qu’en vérité, mon enfant n’aura jamais tout ce qu’il désire. Donc un catalogue c’est quand même très frustrant : c’est donner envie sans forcément suivre derrière.

Et aussi me donner à moi l’impression que si j’offre le plus de jouets entourés par une main maladroite dans le catalogue, je ferais plus plaisir.

En fait c’est la société de consommation adaptée aux merveilles.

Pas certaine d’avoir envie d’introduire ça dans ma maison alors qu’à son âge, je peux encore préserver un peu mon bébé. En choisissant sans catalogue, elle me dit ce qu’elle veut vraiment, et spontanément, elle ne parle que d’un ou deux jouets. Jouets qu’elle a de grandes chances d’obtenir, et qui vont clairement la combler.

C’est bien comme ça je trouve.

Les catalogues de jouets, c’est aussi le sexisme sans pression.

Et enfin, les catalogues, pour la majorité d’entre eux, véhiculent un sexisme et une uniformisation qui n’entrent pas du tout dans le cadre éducatif que je tente péniblement d’établir pour ma fille. Parce que quoiqu’on en dise, beaucoup de catalogues de jouets associent encore les poupées aux petites filles et les voitures aux petits garçons, et ne représentent pas des enfants de toutes origines.

Pile l’inverse de ce que j’explique dis donc !

Et pile ce qu’il faut pour que les enfants pensent qu’effectivement, ils ne peuvent pas choisir le jouet qu’ils veulent puisqu’il est associé à un enfant de l’autre sexe.

Honnêtement, je ne peux pas continuer à expliquer à ma fille qu’elle peut faire ce qu’elle veut et lui coller sous le nez des images qui disent l’inverse.

Bon, je veux pas que tu crois que c’est impossible à contrer non plus, mais dans ce cas il faut démolir le discours du catalogue, en expliquant bien que le catalogue se trompe, et tout et tout. C’est possible mais je préfère carrément éviter le catalogue, c’est plus simple. Oui parce qu’on peut avoir des principes et la flemme en même temps, c’est pas interdit ! Et je te rassure, on peut aussi avoir des principes et des catalogues de jouets sur sa table basse, c’est pas interdit non plus !

Pour conclure, en ce moment, quand on demande à Petite Chérie ce qu’elle aimerait, elle nous explique qu’elle voudrait bien un avion pour ses playmobils, et un frigo pour sa cuisine. Des idées qu’elle a eues en jouant et qui me plaisent bien, parce que ce sont de vraies envies, pas téléguidées, pas imposées.

Donc si tu sais où trouver un frigo pour sa cuisinière, n’hésites pas à me le faire savoir, parce que je sens que ça va être compliqué cette affaire !

 

 

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

30 Oct 2017

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. T

    Taulier 31 Oct 2017 - 10:29 Répondre

    Ici on a fabriqué le frigo avec 2 caisses de vin superposées ( frigo ET freezer ) et portes en planches de bois et charnières ,et peint de la même couleur que le nôtre . Ça a dû me coûter ptet 7-10€ . Et c’était le bonheur 😁 Pour elles !
    Et concernant les catalogues , nos filles les feuilletent pcq c’est jouli mais n’entourent rien au final . Cette année comme l’année dernière elles n’ont rien choisi rien commandé . Certainement parce qu’on n’est pas derrière à les pousser à la consommation . Quand aux Tonton et tatas qui demandent , on les oblige à 1 seul cadeau par enfant maxi et des choses utiles au développement ( sessions de sport / places de spectacle / cirque / puy du fou / cité de l’espace ) ils offrent en fait des moments de partage 😊
    Et l’ouverture des cadeaux , c’est méme pas le moment qu’elles préfèrent en vrai : c’est quand toute la famille déboule à la maison ( on vit à 700 bornes ) et on fête Noël 1 semaine après tout le monde 😂
    Bref on est loin du cadre imposé et on s’en porte tous très bien 😁
  2. C

    CC 31 Oct 2017 - 12:27 Répondre

    Ça me rappelle une anecdote vécue le jour de la sortie. La maman d’une fille de la classe du mien (petite section) nous raconte que ça y est, sa fille lui a déjà fait sa commande: une trotinette de je ne sais quelle licence et 2/3 autres trucs du même genre. J’ai halluciné… « Faire sa commande » est un concept parfaitement étranger ici, je ne le laisserais jamais faire ça s’il lui en venait l’idée… (Au passage, il ne connaît pas les licences de jouets pour enfants, pour cause d’absence de télé et de dessins animés ici — ça aussi tiens, on se fait regarder de travers… Mais j’estime qu’à 3 ans et 2 mois, il a encore bien le temps.)

    Chez nous, il y a des catalogues de jouets qui traînent, parce que je me
    souviens d’avoir adoré les consulter petite, plus pour le côté émerveillement et découverte. Bien sûr, parfois c’est frustrant, mais c’est bien aussi qu’il apprenne qu’il existe plein plein de choses dans le monde, et que non, il ne vivra jamais assez longtemps pour tout découvrir. Mais ça n’empêche pas d’apprécier de savoir que ça existe: ce n’est pas parce que je n’irai sans doute jamais dans certains pays du monde que je n’aime pas regarder des beaux livres qui en parlent.

    En version catalogue grandeur nature, il nous a déjà souvent accompagnés dans un magasin de jouets. On le prévient au départ ce qu’on vient chercher et pour qui c’est (lui, le petit frère, le cousin, un enfant d’ami…), on lui dit qu’il peut tout regarder, qu’il peut nous montrer tout ce qu’il veut mais qu’a priori on n’achètera rien d’autre. Il est tout émerveillé de découvrir tout un tas de belles (ou pas) choses, il touche à tout, on ressort avec juste ce qu’on voulait (et parfois une babiole en plus si on a décidé que ce jour-là on lui prenait quelque chose ou si je craque pour un truc en promo), et ça se passe très bien.

    Mais en fait, on est pire que chez toi: chez nous, c’est nous qui choisissons les jouets qu’on lui offre. En l’observant, en discutant avec lui, on se rend facilement compte de ce qu’il aime (parmi les jouets qu’on accepte, bien sûr !) sans avoir besoin de lui demander explicitement. Je ne pense pas qu’on se trompe trop et puis j’aime bien le côté « tu reçois un cadeau sans l’avoirdemandé », ça a un côté plus magique. Il faut dire que tout lui plaît et qu’il s’amuse d’un rien aussi, hier il a joué une heure avec une boule de scotch, une cuillère-doseuse, quelques bâtonnets de glace et une boîte 🙂

    Pour lutter contre le côté consommation de Noël, je suis plus du genre à
    offrir des cadeaux (trop) régulièrement, donc Noël (hors l’aspect religieux
    que l’on a ou pas), c’est beaucoup plus le plaisir de voir la famille et de
    voir tout le monde se faire plaisir mutuellement que de gâter les enfants. On n’a pas fait de règle « 1 par personne », mais pas mal de gens lui offrent des choses. Les gens assez proches pour lui apporter directement un jouet nous ont souvent consultés avant. Pour les autres, c’est souvent à distance, donc ça nous permet de faire un premier filtre et de choisir ce qu’on lui donne à ce moment-là. Le reste rejoint le placard (dont il connaît l’existence) des jouets pour plus tard. Et quand on a envie de lui offrir quelque chose, on va piocher dedans…

    • J

      Juliette 31 Oct 2017 - 12:40

      C’est tellement chouette de voir comment font les autres parents ! Il y a tellement de manières de faire différentes !
      Du coup Petite Chérie fait une liste mais elle ne met spontanément qu’un ou deux jouets sur sa « liste » (un dessin en fait !). Elle ne choisit du coup pas la marque de son cadeau par exemple. Mais je comprend que la notion de « commande » puisse poser question ! C’est un peu fou quand on y pense !!
      Et il est vrai que vers 3 ans, les enfants sont deja surexcités de voir toute la famille dans des conditions particulièrement festives, il n’y a peut être pas besoin d’en faire beaucoup plu en fait !
  3. A

    Arnaud 31 Oct 2017 - 12:28 Répondre

    Ca fait tellement plaisir de voir qu’on n’est pas seuls !

    Pas seuls à accorder de l’importance aux désirs profonds de ses enfants vs les désirs stimulés par notre société de consommation
    Pas seuls à vouloir que Noel ne soit pas le jour de l’hystérie devant une montagne de jouets mais un moment de joie partagée en famille
    Pas seuls à vouloir qu’on respecte notre point de vue de ne pas vouloir + d’1 cadeau par membre de la famille (et encore, c’est déjà une lourde concession) sans passer pour le mauvais coucheur
    Pas seuls à vouloir faire de nos enfants autre chose que des homo oeconomicus et consommicus en puissance

    Alors, de notre côté, on va pas se le cacher, c’est difficile. Car il y a toujours un tonton ou une mamie qui achète plusieurs cadeaux « parce que j’ai craqué » ou « parce que c’est triste un Noel sans beaucoup de cadeaux »… On n’a pas réussi encore à pousser cette transition jusqu’au bout. Mais on ne désespère pas.

    Et on espère, surtout, qu’on réussira à faire en sorte, à la maison, que Noel soit autre chose et rime avec convivialité, bonheur et relations humaines plus qu’avec orgie de jouets qu’on oublie finalement vite (si je liste tous les trucs que j’ai eus à Noel et que je n’ai presque pas voire jamais utilisés, je peux écrire mon propre catalogue)

    A bientôt !
    Arnaud

  4. J

    Julycocoon 31 Oct 2017 - 12:51 Répondre

    J’ADOOORE, JE KIFFE, JE PENSE TOUT PAREIL ! Et puis de toute façon on a un STOP PUB sur la bal donc on ne reçoit rien, et c’est très bien comme ça !!
    • J

      Juliette 31 Oct 2017 - 12:58

      Il marche l’autocollant ?! Je croyais qu’on était inondés pareil avec ou sans moi ! 🙂

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *