Baby Factory
La Fabrique.
  • Éducation41
  • Lifestyle37
  • Santé36
  • Grossesse34
  • Organisation29
  • 1 an et plus21
  • Accouchement19
  • Les premiers jours15
  • On a testé...14
  • 0-6 mois13
  • Scolarisation13
  • Développement13
  • Shopping11
  • Allaitement10
  • 6-12 mois10
  • 2-3 ans9
  • Alimentation9
  • Garde7
  • Activités7
  • Couple6
  • Voyage6
  • Concours3

La (difficile mais inéluctable) reprise du boulot après un congé maternité

16 réponses • 5 min • • 29 Juin 2015

La reprise du boulot. J’ai évité d’y penser jusqu’à la dernière seconde. Après 7 mois collée à Petite Chérie ma tête était un champ de bataille : je voulais passer toute ma vie avec ma fille dans mes bras, à profiter d’elle, et je voulais aussi voir des adultes avec qui parler de choses qui n’incluent pas le mot « bébé ». Cruel dilemme. Mais en fait j’avais pas vraiment le choix, rapport au fait que ma maison ne va pas se payer toute seule, on est bien d’accord. Donc je me suis résignée à laisser mon bébé à quelqu’un d’autre et à reprendre le chemin de l’usine.

Je te préviens tout de suite, cet article a pour unique vocation de te montrer que tu n’es pas seule à psychoter et que c’est normal.

Parce que la reprise du boulot, ce sera sans doute difficile.

D’abord j’ai stressé comme une folle furieuse pendant les deux semaines qui ont précédé le jour de ma reprise. J’avais les larmes aux yeux dès qu’on en parlait, je cauchemardais qu’en retrouvant ma merveille le soir après le travail je ne la reconnaitrais plus… Bref, j’étais moyennement sereine.

Le matin du jour J, je me suis réveillée et Petite Chérie n’était plus là. Attends, elle ne s’était pas enfuie non plus, hein, juste que son papa l’avait préparée puis déposée chez sa nounou.

Donc je me suis préparée, et je me suis trouvée bien seule. Surtout mon bras gauche.

Parce que mon bras gauche, il s’était habitué à porter l’enfant vois-tu. Mais je ne me suis pas avouée vaincue pour si peu, et mes bras, ma solitude et moi, nous nous sommes faits jolis pour aller travailler.

Ce premier jour a été sympa : on travaille sur des choses très sérieuses avec des gens qui ne savent pas qu’on vient de passer 9 mois sur une autre planète, on mange à la cantine sans avoir besoin d’attendre un moment d’accalmie, on découvre les changements de la boîte, les nouveaux collègues, on sort prendre un thé le midi, bref, la journée passe vite et bien.

Sauf que le soir, je suis rentrée chez moi et Petite Chérie a fondu dans mes bras. J’ai regardé ma montre et il était déjà l’heure pour elle d’aller dormir.

Ce soir-là j’ai passé un quart d’heure avec elle et j’ai beaucoup pleuré.

J’ai pleuré parce qu’un quart d’heure par jour c’était trop peu pour mon cœur de maman, parce que je voulais tout aussi, le travail et le temps avec mon bébé, parce que la frustration était immense.

Le reste de la semaine j’allais régulièrement voir mes collègues qui étaient passées par là récemment pour trouver du réconfort. Juste de les entendre me dire qu’elles aussi avaient pleuré dans les toilettes les premiers jours, ça me faisait du bien… alors si le malheur des autres peut te soulager un peu, why not ?!

Et comme tout problème a sa solution (même si elle est imparfaite) et pour ne pas finir par mourir de chagrin, j’ai procédé à quelques ajustements.

C’est désormais moi qui emmène Petite Chérie le matin, ce qui nous laisse une heure en tête à tête, et tout le trajet pour chanter et rire, sa joue contre la mienne. Je passe très exactement une heure et quart avec elle, et c’est une heure et quart de fête : tout est prêt quand je la réveille, je n’ai plus qu’à m’occuper d’elle et à profiter.

Le weekend est un « spécial Petite Chérie », deux jours pendant lesquels nous profitons d’elle à fond. Deux jours que nous attendons avec impatience. Je veux dire que les tâches ménagères sont reléguées aux moments de sieste ou sont un jeu. J’te jure que vider la machine n’a jamais été aussi drôle qu’avec Petite Chérie. Aussi long aussi, je te l’accorde !

Au final, je trouve que c’est très compliqué de travailler et de laisser ses enfants. C’est sans doute plus simple pour les mamans qui ont pour travail une véritable passion, mais combien sont-elles ? J’aurais adoré te dire qu’en revenant de congé maternité j’ai eu une révélation et que j’ai changé de boulot pour un truc artistique hyper chouette, mais la vérité c’est que non. Ma seule révélation a été que j’ai souvent l’impression de perdre un temps précieux au boulot ou dans les transports. J’te vends du rêve là, non ?!

Alors en attendant de trouver un job passionnant, dans ma rue, payé une fortune et avec des horaires parfaits, je profite à fond de mon bébé quand je suis là.

Et sinon, pour avoir eu des parents qui bossaient pas mal, je peux te garantir que si le temps passé ensemble est réellement de qualité, les enfants se satisfont de parents en coup de vent dans la semaine.

Et vous faites comment ? Si vous avez des trucs géniaux pour faire passer la pilule de la reprise du boulot ne vous gênez pas pour commenter, on est nombreuses à en avoir besoin !! Et si pour toi c’était du gâteau, fais nous rêver !

Être maman prend du temps, on publie quand on peut. Le mieux, pour te tenir au courant de la publication d'un nouvel article, c'est de nous donner ton mail dans le petit espace, là, tout en-bas. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook, et dans ce cas c'est sans garantie que nos dernières tribulations apparaissent dans ton feed – mais on s'y marre bien quand même.

29 Juin 2015

Article Précedent

Article Suivant

Réactions

  1. p

    promenonsnouschezptitloup 29 Juin 2015 - 11:12 Répondre

    oh « punaise »… je reprends dans 2 mois et rien que d’y penser j’ai aussi envie de pleurer ! sachant que mon p’titloup aura juste 3 mois 🙁 dur dur ! (et sachant accessoirement que mon boulot me gonfle au plus haut point !!)
    • J

      Juliette 29 Juin 2015 - 4:49

      Bon. Alors tu dois établir ton plan d’action ! Focalise-toi sur les moments dans la journée où tu pourras profiter de ton baby. La journée au boulot, aménage-toi des petits plaisirs (boire un bon thé, s’acheter un joli vernis… plus c’est futile, plus ça marche !).
      Les premiers jours vont être un peu chauds mais après tu prendras le pli, j’te jure !
      (et sinon, pour le boulot, c’est peut-être l’occasion de voir autre chose… j’dis ça !)
  2. M

    Maman Louve 29 Juin 2015 - 12:09 Répondre

    Merci pour ton article ça fait du bien de voir qu’on est pas seule à ressentir tout ça… J’ai pas arrêté de décaler ma reprise du travail parce que je ne me sentais pas prête, demain il aura 1 an et je me suis enfin décidée à reprendre le travail. A la rentrée je vais bosser tous les jours mais j’ai réussi à aménager les horaires pour aller le chercher à la crèche et profiter de lui 1h30 le soir! Ca me paraît tellement peu mais je ne peux pas faire autrement, comme tu dis si c’est un temps de qualité je pense qu’il n’en souffrira pas trop, du moins je l’espère. Pas facile de se sentir coupé en deux..merci pour ton témoignage ça réconforte un peu ! 🙂
    • J

      Juliette 29 Juin 2015 - 4:53

      Il n’en souffrira pas du tout même ! Ces sont nous, les mamans, qui sommes des psychopathes : on voudrait nos bébés 24h/24 ! Mais eux ils s’éclatent aussi sans nous. A 18 mois, la mienne me fait à peine un coucou le matin pour filer retrouver son copain chez la nourrice. Et il est probable que, finalement, ça te fasse du bien à toi aussi ! T’inquiète, tu prendras vite le rythme ! Courage !
  3. L

    Le Quotidien d'une Maman 29 Juin 2015 - 1:05 Répondre

    Comme je te comprends… Pour ma part j’ai repris il y a déjà 2 ans quasiment et ce fut très dur!
    Je suis restée 18 mois à la maison avec loulous et pfiouuuu… Mais avec le temps, ça deviens moins dur, moins angoissant et quel bonheur enivrant que de retrouver ses amours le soir et voir le petit d’homme courir et crier Mamannnnnnnn <3

    Bon courage!

    • J

      Juliette 29 Juin 2015 - 4:57

      En te lisant je vois ma Petite Chérie derrière la baie vitrée, les cheveux en bataille d’avoir joué toute la soirée avec son papa, qui crie “mamaman” le plus fort possible au cas où je ne la vois pas ! Et tu as tellement raison : quel bonheur !
  4. H

    Hofacker 29 Juin 2015 - 9:11 Répondre

    Bon courage! Ça n’est jamais facile !
    • J

      Juliette 29 Juin 2015 - 9:15

      J’en parle librement maintenant que l’épreuve est passée et qu’on a trouvé notre rythme ! Je reconnais que sur le coup je faisais moins la fanfaronne !
  5. S

    Sarah 29 Juin 2015 - 10:35 Répondre

    Pfiou ça fait du bien de lire ça! J’ai repris le boulot quand mon bébé avait 3 mois et ca a été assez terrible pour moi! Je comptais aussi chaque minute passée avec lui et maudissais la sieste de fin d’après-midi! Et puis le temps passe, on se résigne sans s’y faire pour autant… Là il a 20mois et je renoue avec cette solitude ennuyante après 1 semaine de vacances a 3, comme quoi ca ne nous quitte jamais vraiment…
    • J

      Juliette 01 Juil 2015 - 11:50

      Exactement : ça ne nous quittera jamais ! (tu nous vois quand ils auront 18 ans à nous morfondre ? pauvres de nous !)
      Je suis pareille pour les vacances, elle me manque toujours beaucoup les premiers jours de reprise.
  6. L

    Lou 15 Août 2016 - 1:28 Répondre

    Merci pour les témoignages ! Je reprends le boulot dans 15 jours après 4 mois avec ma fille et 2 mois chouchoutée chez mes parents en province… La reprise de la vie Parisienne va me changer ! Le truc sympa ç est que j ai négocié un nouveau poste (dans ma boîte ) à mon retour de congé maternité et j ai fait correspondre mon retour avec le séminaire annuel ( réunion avec toute l entreprise) donc c’est plus motivant déjà … Mais bon je vous debrieferai dans 3 mois pour dire ce que ça a donné !
    • J

      Juliette 15 Août 2016 - 10:15

      Courage ! Être motivée dans ton nouveau poste va clairement te faciliter les choses ! Et dans 15 jours tu penseras à nous qui sommes aussi passées par là, ça devrait t’aider !
  7. Comment la reprise du boulot après le congé maternité a changé ma vie – Baby Factory
  8. K

    Karin 01 Juin 2017 - 6:57 Répondre

    Je vais laisser ma mini dans 2 semaines. Ça me fait une grosse boule au plexus. La 1ere semaine sera celle de l’adaptation puis je serai en 4 5eme. Royal non ? Et pourtant j’en dors pas bien, j’en grince des dents, j’en ai mal au ventre. Faut dire que je me sens assez coupable aussi, de retravailler, et d’avoir mal comme ça a cette idée. J’ai trouvé un livre très bien sur cette culpabilité des mamans qui travaillent : Les Mères qui travaillent sont-elles coupables ? de Sylviane Giampino. Effectivement ca fait un bien fou de savoir qu’on est pas la seule perdue dans ce gros foutoir émotionnel qu’est la maternité. Bref je me prépare. Mais put*** elle va me manquer ma belle.
    • J

      Juliette 03 Juin 2017 - 11:50

      Je pense que nous sommes bien nombreuses à parfaitement comprendre le noeud que tu as dans l’estomac ! Évidemment que tout va bien dépasser et que ce sentiment va passer quand vous trouverez toutes les deux votre nouveau rythme, mais il va y avoir quelques jours difficiles, c’est certain…
      on t’envoie du courage et surtout n’oublie pas : on y passe presque toutes !
  9. N

    Nathalie 13 Sep 2017 - 10:26 Répondre

    Bonjour,
    Je suis dans un état de stress maximum de laissé mon pipi bout dans 1 mois j envisage même de prolongé le congé parental mais ma boîte (banque) est allergique au congé parental memême si j ai déjà pris 4 mois plus un congé conventionne soit 10 mois.
    Aujourd’hui dilemme avenir professionnel ou du temps avec mon fils…..
    Des conseils ?
    Merci

Réagir

Ton adresse mail ne sera pas publiée / Les champs obligatoires sont indiqués *